Gestion des fonds collectés pour le Syli : le comité de soutien promet de jouer la carte de la transparence (Naïté)

juin 17, 2019 8:02

« La somme de 3 650 000 000 GNF déjà mobilisée, est très loin de notre objectif. Nous pensons que chacune de ces entreprises qui bénéficient aujourd’hui de la richesse créée par le gouvernement, de la dynamique qui est en cours dans notre pays, doit soutenir notre Syli national »

En sa qualité de premier Vice-président du Comité national de soutien au Syli national, le ministre des Travaux Publics Moustapha Naïté a tenu à rassurer que les sommes collectées seront utilisées à bon escient. Le ministre qui a réussi à mobiliser 3 350 000 000 GNF auprès de six entreprises de construction de routes, invite les autres entreprises évoluant en Guinée à emboîter le pas. Extrait de son discours :

« Il y a de cela deux mois, nous vous annoncions que nous allons mobiliser les entreprises qui évoluent dans notre secteur pour que nous puissions apporter plus de soutien à notre Syli national. Vous savez, quand on soutient une équipe nationale, il ne faut seulement voir les retombées financières ou les prouesses de l’équipe. Rien que le fait de représenter notre pays à cette grand-messe africaine du football doit susciter notre soutien à l’équipe. Les retombées sont immenses parce que c’est une visibilité qui est donnée au pays. Pendant 90 minutes, les regards de toute l’Afrique seront tournés sur la Guinée qui sera en train de jouer contre un autre pays. Si la chance nous accompagne, on ira encore plus loin dans ce tournoi. C’est vrai que les résultats de ces trois derniers matches joués peuvent décourager. Mais je peux vous rassurer que ce ne sont que des matches amicaux et que ce Syli national sera prêt. Nous avons l’intime conviction qu’il sera prêt. Pas plus tard qu’hier, le président du Comité national de soutien me rappelait que ce Syli national va surprendre. Et je suis convaincu que ce Syli va surprendre… Nous avons voulu vous recevoir aujourd’hui pour vous annoncer la bonne nouvelle. Des entreprises intervenant dans le secteur des travaux publics se sont vraiment mobilisées pour apporter un soutien de taille à notre équipe nationale. Un soutien qui va peut-être susciter l’orgueil chez les autres entreprises des autres secteurs comme les mines, l’industrie, les télécoms, l’hôtellerie, la pêche etc. Nous espérons que ce soutien va amener les uns à contribuer pour la première fois et les autres à contribuer davantage. Nous invitons les entreprises dans le secteur des télécoms à apporter plus de soutien à notre Syli national. J’ai eu une première entrevue avec les membres du Comité et j’ai constaté que la somme déjà mobilisée est 3 650 000 000 GNF. C’est très loin de notre objectif. Nous pensons que chacune de ces entreprises qui bénéficient aujourd’hui de la richesse créée par le gouvernement, de la dynamique qui est en cours dans notre pays, doit soutenir notre Syli national.

Nous avons tenu secret cette mobilisation de 3650 000 000 GNF pour en faire une bonne surprise. Comme vous le savez, quand on parle de mobilisation pour le Syli national, on se demande toujours est-ce que les fonds vont être utilisés à bon escient. Je vous rassure de la bonne gestion et de la rigueur qui sera mise dans l’utilisation de cet argent. Et un compte rendu fidèle sera fait à chacune des entreprises qui ont contribué… »

Propos recueillis par Tokpanan Doré