Gestion des ordures à Conakry : Papa Koly annonce la création d’une brigade de salubrité

0
504

La sempiternelle équation d’insalubrité tarde encore à trouver une réponse adéquate dans la capitale guinéenne, Conakry qui était pourtant présentée dans un passé récent comme la  »Perle de l’Afrique de l’ouest ». Puisqu’en moyenne, la production journalière de Conakry en termes de déchets se situe dans l’ordre de 1.200 tonnes de déchets et pour le moment les autorités peinent à trouver le mode gestion qui convient le mieux.

Une situation à laquelle le ministre d’État, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a été emmené à réagir. C’était à la faveur d’un point de presse qu’il a animé ce vendredi 29 mai à Conakry.

Après s’être réjoui du bilan à mi-parcours de la société Albayrak – qui s’occupe de la gestion des déchets -, Papa Koly Kourouma a indiqué que la Guinée se trouve dans le principe pollueur-payeur. Ce principe qui voudrait que les ménages s’occupent du paiement des prestations aux ONG qui collectent les ordures dans les quartiers. Et pour mener à bien cette mission, le conférencier a annoncé la mise en place d’une unité pour réglementer la gestion des déchets dans les ménages.

« On vous a parlé de la création d’une brigade de salubrité. A date, la Police nationale a déjà assuré la formation d’une centaine de policiers formés pendant plus de trois mois. Ils sont aujourd’hui en attente et prendront fonction très bientôt », a indiqué Papa Koly Kourouma, tout en ajoutant qu’à ce jour, l’Etat guinéen paie entre 3 et 4 milliards de francs par mois aux opérateurs qui ont été recrutés à l’effet de professionnaliser la gestion des déchets à Conakry.