Gestion des ordures à Conakry : un opérateur privé attendu avant le mois de juin prochain

0
1666

Autrefois qualifiée de « Perle de l’Afrique de l’Ouest », Conakry vit au rythme d’une insalubrité qui ne dit pas son nom. Selon les statistiques non exhaustives fournies par les responsables de l’Agence nationale d’assainissement de salubrité publique (Anasp), la capitale guinéenne produit environ 1200 à 1300 tonnes d’ordures par jour.

Une réalité qui interpelle les gouvernants. C’est dans ce cadre qu’ils ont institué une opération d’assainissement tous les derniers samedis de chaque mois en vue de débarrasser Conakry de ces immondices qui jonchent les routes et obstruent les caniveaux.

En plus de cela, annonce Mohamed Lamine Condé, de l’Agence nationale d’assainissement de salubrité publique, des jalons sont en train d’être posés. « Aujourd’hui, il y a eu l’appel d’offres par rapport à la professionnalisation de la gestion des déchets pour le recrutement d’un opérateur privé. L’ouverture des plis a eu lieu le 22 janvier dernier. La commission travaille d’arrache-pied. Et j’espère qu’avant le deuxième semestre de cette année, vous allez voir un opérateur privé qui va travailler en connivence avec les PME pour assurer une gestion saine des déchets », indique M. Condé.