Gouvernance du BoCEJ: le COS tient sa 9ème réunion à Conakry

0
1310

La 9ème Réunion du Comité d’Orientation Stratégique (COS) du projet BoceJ (Booster les compétences pour l’employabilité des Jeunes) s’est tenue ce vendredi 1er  mars ici à Conakry sous la présidence du ministre de la Jeunesse  avec une forte participation du secteur privé représenté entre autres par: les chambres des mines, d’agriculture, les associations des professionnels du tourisme et des industriels.

Le ministre Mamadou Mouctar Diallo était accompagné par son homologue de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, du Secrétaire général du ministère Plan et du Développement Economique ainsi que des représentants du ministère de l’Enseignement Supérieur.

Il a été question au cours de cette 9ème session du COS de présenter et d’évaluer les rapports d’activités 2018 et d’examiner les PTBA (Plan de Travail Budgétisé Annuel) 2019.

Une présentation qui a été suivie par des débats entre les différents acteurs.

Dans les discussions des difficultés liées notamment au déficit de communication sur le projet et du faible décaissement du financement ont été constatées.

Prenant la parole, Elhadj Ibrahima Kobélé Kéita, Vice-président de l’Association Patronale des professionnels du Tourisme a mis l’accent sur l’aspect sensibilisation et formation des jeunes. «Pour que les jeunes bénéficient d’un emploi pérenne, il faudrait que les primes à l’embauche soient rehaussées. Il y’a également l’aspect qui est lié à la formation parce que les jeunes qu’on  embauche dans les entreprises n’ont pas souvent la formation requise ou parfaite. Donc, il faut qu’on puisse la poursuivre soit en interne avec l’effort conséquent de suivi de l’entreprise, soit en externe avec la formation en alternance. C’est-à-dire que 80% doivent être consacrés à l’entreprise et les 20 autres % à la formation. Et le coût de la formation doit être pris en charge par le projet», a suggéré M. Kéita.

Parlant des nouvelles orientations du BoceJ à court terme, le ministre de la Jeunesse dira que le Projet va tout d’abord s’investir à consolider les acquis en termes de stage et de formation. «Nous avons interpellé le secteur minier qui est un secteur aussi important, puisse prendre les jeunes en stage et de renforcer la capacité des jeunes en anglais et à la maîtrise de l’outil informatique. Il y a aussi une autre orientation liée au sport et à l’environnement», a-t-il annoncé.

La rencontre a été clôturée par l’adoption à l’unanimité de la prochaine session du comité d’orientation stratégique prévue en juillet prochain.

Il faut noter par ailleurs que le COS est  chargé de la supervision du projet BoCEJ et de sa cohérence avec l’orientation des réformes en cours au niveau sectoriel.  Présidé par le ministre de la Jeunesse, le COS est le cadre majeur pour la prise de décisions stratégiques relatif au projet BoCEJ.

Les réunions du COS se tiennent sur l’initiative du Président, deux fois par an en session ordinaire et en session extraordinaire, à chaque fois que le besoin se présente, nous a confié le Coordinateur du projet Iliassa Baldé.