Gouvernance : Fin de l’atelier sur la formation des cadres du ministère de la Jeunesse

0
512

Lancés le lundi 31 août dernier, les travaux de l’atelier de formation des 323 cadres du département de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, des directeurs des Maisons de jeunes et des responsables des mouvements associatifs à l’Université Koffi Annan à Nongo dans la commune de Ratoma, ont pris fin ce 17 septembre.

A cet effet,  Nanténin Diané qui s’est exprimé au nom du pool des formateurs des cadres, a promis qu’ils s’engagent à démultiplier cette formation au niveau des structures déconcentrées de jeunesse.

Poursuivant, ils ont recommandé l’institutionnalisation du pool des formateurs, le renforcement de leurs capacités  ainsi que leur dotation en moyens logistiques leur permettant d’améliorer la qualité de la formation avant de lancer une invitation aux participants de faire bon usage de ce qu’ils ont appris.

Pour sa part, le porte-parole des participants Abdoul Goudissy Baldé a fait savoir qu’ils ont été non seulement outillés mais aussi leurs connaissances ont été améliorées. «Au terme de cette formation, nous nous engageons à mettre en pratique ces connaissances acquises en vue d’attendre l’objectif que le département s‘est fixé.  Nous sollicitons la pérennisation de cette initiative», a-t-il dit.

Dans son allocution de clôture, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes Mouctar Diallo a rappelé que cette formation est l’une des plus importantes que le ministère ait organisées ces dernières années.

«Cette formation a fait le tour d’horizon des sujets, des thématiques pouvant renforcer la capacité de tous les participants dans les différents domaines liés à la jeunesse. Les brillants résultats auxquels vous êtes parvenus, sont le fruit de l’engagement et de la motivation des uns et des autres à aller de l’avant pour faire du ministère de la jeunesse un levier efficace pouvant contribuer à la réalisation du cahier de charges du ministère, à la mise en œuvre de la lettre de mission du Premier ministre, chef du gouvernement pour l’atteinte des objectifs qui nous ont fixés dans le cadre de la vision du président de la République Alpha Condé», a-t-il expliqué.

Dans la même logique, le ministre Mouctar Diallo a fait comprendre que la jeunesse en plus d’être un outil de développement pour le président Alpha Condé, est aussi, l’objet et bénéficiaire de sa vision de développement. «Formés les acteurs de la jeunesse, c’est participer à la réalisation de la vision du président de la République», a-t-il dit.

A en croire le ministre Mouctar Diallo, chaque participant a eu l’occasion de tirer le meilleur profit de cette formation avec des thèmes pertinents qui ont été enseignés durant ces deux semaines.

«Chacun de vous sort de cette formation avec de nouvelles connaissances et des capacités renforcées qui sans doute, produiront des jours, semaines et mois à venir les effets des impacts attendus sur les performances du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes», a-t-il signalé.

Plus loin, le ministre Mouctar Diallo a remercié son partenaire la Banque Mondiale (BM) et toute l’équipe du projet  Booster les Compétence pour l’Employabilité des Jeunes (BoCeJ) pour leur soutien technique et financier.

«Le chef de l’Etat Alpha Condé fait le capital humain, une de ses priorités et un levier de sa vision pour le développement de notre pays comme le démontre d’ailleurs le PNDES. Nous allons enchainer la formation des cadres, des animateurs de jeunesse, des responsables des maisons des jeunes sur l’ensemble du territoire national. Pour pérenniser ces acquis, le département va renforcer la capacité du pool des formateurs tout en le restructurant en créant un organisme solide et capable de répondre à tout instant et partout les besoins de formation qui seront exprimés à tout moment par les cadres et animateurs de jeunesse», a-t-il promis

Après deux semaines de formation, Antoine Alapini en service à la direction communale de la jeunesse et également directeur de la Maison des jeunes Gbessia centre, a laissé entendre que cette formation vient à point.

«C’est dans le cadre du renforcement de nos capacités surtout nous qui gérons les associations et les jeunes. C’est un sentiment de joie et de satisfaction pour avoir pris part à cette formation. Il faut par ailleurs rappeler que cette formation est une première depuis l’histoire du ministère de la jeunesse. Elle a pris en compte tout le monde au niveau des services centraux tout comme au niveau des services déconcentrés », a-t-il affirmé.

C’est le même son de cloche chez la Directrice des Ressources Humaines du ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes Ramata Konaté. «Cette formation a été une réussite totale. Elle a créé beaucoup d’engouement chez les participants. Nous avons senti l’engagement réel du pool de formateurs qui a été mis en place depuis décembre 2018. Les formateurs sont chargés de démultiplier la formation au niveau central et celui déconcentré. La formation est un droit accordé aux agents de l’Etat et elle rentre dans le perfectionnement du ministère», a-t-elle signalé.

Le Management, le coaching, l’esprit d’entreprises, les Nouvelles Technologies d’Information et de Communication (NTIC), la rédaction administrative, le contrôle interne, la gestion axée sur les résultats, la vie associative et citoyenneté (…) ont été entre autres les différents modules enseignées. La cérémonie a pris fin par la remise des satisfécits aux participants.