Gouvernance : Le port de Conakry « bradé » aux Turcs, le syndicat s’y oppose et les autorités menacent !

août 15, 2018 11:09
0

Dans une de nos dépêche précédente, le directeur des ressources humaines du port autonome de Conakry, Sidiki Dramé, pour s’être opposé au « bradage » d’une partie du port autonome de Conakry, aux Turcs, a été limogé sur instruction du chef de l’Etat, a-t-on appris. Et pour cause, lui et les syndicats du poumon économique de la Guinée, ont estimé que ce projet n’était bon ni pour le pays ni pour les travailleurs du port.

Lire ou relire : Exclusif – Cacophonie au Port de Conakry : Limogé, le DRH Sidiki Dramé sort de ses gongs

Suite à cette prise d’opposition des travailleurs et du syndicat qui s’erigent en faux pour défendre ce patrimoine portuaire guinéen contre un contrat léonin de 25 ans d’exploitation dudit port, ils se disent être « menacés » par les autorités dirigeantes du pays en l’occurrence le président Alpha Condé, qui est le principal donateur de ce marché à ses « amis » turcs. C’est en tout cas, ce qu’indique un courriel que le syndicat du port autonome a adressé aux mouvements internationaux de protection des syndicalistes dont Guineenews© a reçu copie avec une esquisse du contrat signé entre les deux parties.

« L’Inter centrale vous fait parvenir un extrait du contrat de bail du port autonome de Conakry qui est contesté par les travailleurs en général et ceux du port en particulier. Nos responsables syndicaux sont menacés d’arrestation y compris le secrétaire général Adjoint de la CNTG (confédération nationale des travailleurs de Guinée. La situation sécuritaire des syndicalistes se dégrade du jour au jour », ont-ils noté.

Nous y reviendrons.