Grave pénurie d’essence à Koundara : le litre vendu à vingt mille gnf sur le marché noir

avril 25, 2019 6:06

La pénurie d’essence est devenue récurrente à Koundara alors qu’il y existe une dizaine de stations d’essence. Depuis ce 24 avril, le litre d’essence se négocie sur le marché noir à vingt mille francs.

Selon Mamadou Aliou Kéita, vendeur d’essence sur le marché noir, l’approvisionnement de la ville de Koundara est actuellement fait à partir de la ville voisine de Gaoual.

Quant à Mamadou Lamarana Diallo, il témoigne que la crise d’essence a beaucoup affecté les transactions des marchés hebdomadaires de bétails de Kifaya et de Sambaïlo.

Interrogé sur les raisons de cette pénurie, Mamadou Yaya Bah, pompiste à la station Shell de Koundara, affirme qu’elle est provoquée par le retard accusé par des camions citernes en provenance de Conakry et qui sont chargés d’approvisionner les différentes stations de la place.

Par ailleurs, les conducteurs de moto-taxi profitent de la crise pour surfacturer les usagers. Le tronçon qui était habituellement négocié entre deux mille et deux mille cinq cents, est aujourd’hui dans l’ordre de trois à quatre mille francs.

Cette pénurie est très mal vécue par les habitants quant on sait que sur place toutes les activités et mobilités au niveau de la commune urbaine ou avec les zones rurales, sont tributaires des engins roulants qui fonctionnent à base des hydrocarbures.