Grève à l’Enseignement supérieur en Guinée : Le mot d’ordre suivi à l’Université de Kankan

848

Les enseignants de l’Université Julius NYERERE de Kankan observent depuis ce vendredi 22 janvier 2021, un arrêt de travail. C’est en application, nous dit-on, du mot d’ordre de grève de l’intersyndicale associant le SNAESURS (Syndicat National Autonome de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique).

Ce qui justifie la paralysie totale des activités pédagogiques ce vendredi avec, à la clé, une enceinte totalement vide d’étudiants où d’ailleurs les accès sont fermés.

Pour le moment, aucune communication n’est faite par les responsables locaux du syndicat. Un des responsables que nous avons contacté à cet effet, n’a pas voulu s’exprimer en attendant nous, dit-il, de la fin d’une réunion de concertation en vue avec les enseignants.

Rappelons enfin que ce mouvement de débrayage de quatre jours dans les universités publiques de Guinée entamé ce vendredi 22 janvier, est à l’initiative de l’intersyndicale de l’éducation. Elle réclame entre autres, le paiement intégral des quatre mois d’arriérés des primes d’incitations; des subventions des trimestres 3 et 4 dues aux IES (Institutions d’Enseignement Supérieures) et le respect des protocoles d’accord du 14 Mai 2019.

Pour le premier jour de cet arrêt de travail qui s’étend selon l’avis de grève, jusqu’au mardi 26 janvier prochain, tout se passe dans le calme aussi bien dans l’enceinte que dans les environs de l’Université Julius NYERERE de Kankan.

Facebook Comments