Grève du SLECG à Conakry: les écoles fermées, les négociations dans l’impasse

octobre 3, 2018 6:24
0

Le mot d’ordre de grève lancé pour ce mercredi 3 octobre par le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) a été largement suivi à Conakry malgré l’assurance des autorités scolaires, a-t-on constaté sur place.

Dans la commune Ratoma et celle de Dixinn, les portes des plus grands établissements d’enseignement public sont restées fermées. Qu’il s’agisse du Lycée Kipé ou du Donka. C’est le même constat dans les communes de Matam, de Kaloum et de Matoto. «Je ne pense pas que c’est ce soit  à cause de la grève du syndicat que les élèves n’ont pas répondu à l’appel. Ce qui est certain, les premiers jours de la rentrée scolaire enregistrent peu d’affluence. Il faut aussi comprendre que c’est le milieu de la semaine…», a lâché un chef d’établissement.

Par ailleurs, joint au téléphone, Mohamed Bangoura, le Secrétaire chargé de presse et documentation du SLECG, a affirmé qu’ils ont été dans la salle des négociations ce matin sans la présence de leurs interlocuteurs.

 «A 15 heures, l’inspecteur général du Travail, Dr. Alia Camara nous a appelés pour nous informer de la poursuite des négociations demain jeudi à 10 heures. A 15 heures, il nous a rappelés pour nous affirmer que la rencontre est annulée. De toutes les façons, le mot d’ordre de grève reste maintenu», a-t-il insisté.