Grève du SLECG : le message d’Aboubacar Soumah aux enseignants

janvier 9, 2019 10:44

Après 72 heures d’attente sans succès pour une signature d’un prétendu protocole d’accord, Aboubacar Soumah secrétaire général du SLECG (Syndicat des Enseignants Libre et Chercheurs de Guinée) a invité ses camarades à prendre leur mal en sacrifice. Lisez plutôt sa réaction !

« Prenons ce mal comme sacrifice parce que nous sommes décidés pour le combat pour améliorer les conditions de notre vie et de travail. Indépendamment de notre volonté, le gouvernement qui nous a fait appel il y  a 72 heures, a déclaré être disposé à signer avec nous un protocole d’accord pour une sortie de crise dans le système éducatif guinéen. Mais depuis trois jours, nous avons discuté et nous sommes tombés d’accord sur tous les points essentiels du protocole d’accord. Nous nous demandons pourquoi le gouvernement traîne le pas pour signer le protocole d’accord. Chaque jour, il nous renvoie au lendemain.  Depuis midi aujourd’hui, on nous informe que la commission de négociation dirigée par le secrétaire général de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) Abdoulaye Sow  était au ministère du Budget pour un calcul de simulation. Entretemps, on nous informe qu’il faut passer à la saisine et à la multiplication. Après cette opération, on nous fait savoir qu’il faut présenter le document au Premier ministre puis le président de la République vers les 18 heures…», a-t-il expliqué