Gueckedou : Des centaines de véhicules bloqués

0
825

A Tolobengou, une localité située à 250 mètres du Camp militaire de la préfecture de Gueckedou, de nombreux usagers de la route sont bloqués depuis deux jours par faute de passage, a constaté notre correspondant local, dans la soirée de ce jeudi 1er août 2019.

Lire : Carnet de route : l’axe Guéckédou – Kondémbadou que du calvaire et des bourbiers

Selon des passagers sur place, la nationale qui relie la région forestière à la capitale Conakry est coupée depuis le mardi dernier.

Parmi ces passagers, figure Mohamed Lamine Camara. Il témoigne : « nous sommes là, à Tolobengou à 250 m du Camp de Gueckedou. Il n’y a pas de passage car les remorques sont enfoncées dans la boue. Ce qui a bloqué carrément la route nationale. Et la déviation qui a été faite par les passagers et apprentis par faute de coordination est aussi bloquée par des chauffeurs indisciplinés. Au moment où je vous parle, il y a plus de 400 véhicules et camions qui sont là. Il n’y a pas de manger. Les femmes enceintes et les enfants sont exposés à la belle étoile. Depuis hier, nous n’avons pas vu d’autorité ici. C’est juste deux militaires qui sont là. Mais, malheureusement, qui sont impuissants devant cette marée humaine. Et, nous allons passer une deuxième nuit ici dans ce désespoir. »

Pour Marie Kolié, une femme en état de famille accompagnée de ses deux enfants : « ce que nous sommes en train de vivre est indescriptible et inimaginable dans un Etat normal. Car nous sommes abandonnés a nous-mêmes, aucune solution n’est en vue pour le moment. »

Au moment où nous publions cet article, ni le préfet de Gueckedou ni le maire n’étaient joignables au téléphone.

Cette situation n’est pas une première dans cette localité. L’année dernière, la région forestière avait aussi été coupée du reste du pays durant des mois à cause du même tronçon. Et si rien n’est fait, les prochains jours seront pire.