Guéguerre entre deux factions syndicales toutes répertoriées sous l’appellation de l’USTG

0
160

Quelques heures seulement après la publication d’un communiqué signé du Secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée, Abdoulaye Sow invitant les employés relevant de sa structure à rester chez eux à partir de demain mercredi 16 octobre, l’autre aile de l’Ustg menée par Abdoulaye Camara s’est fendue à son tour d’un communiqué pour appeler les travailleurs à vaquer à leurs affaires.

Cet autre communiqué a été lu sur les antennes de la télévision nationale dans le grand journal de la soirée. Interrogé à savoir auxquels des deux communiqués doit-on se fier, le syndicaliste Abdoulaye Sow soutient qu’en tant journaliste, nous ne devons pas être étonné de la publication de ce « contre-communiqué » signé d’un syndicat qu’il appelle « Made in China », et donc, « fabriqué ».

« Vous savez déjà que tout est divisé dans notre pays. Alors, vous avez en face un Syndicat made in China, qui n’a rien », banalise d’emblée le Secrétaire général de l’une des ailes de l’Ustg, Abdoulaye Sow qui, pour assoir ses propos sur une base, a lancé un défi à cette entité en ces termes :

« On verra sur le terrain demain. Et comme le disent dans nos plateformes nos employés, c’est le Syndicat made in China. Sinon, est-ce qu’une fois vous m’avez vu à la RTG ? Il n’y a qu’eux qui sont permis d’aller à la RTG. Alors, c’est un Syndicat fabriqué par l’Etat », a coupé au bout du fil Abdoulaye Sow.