Guerre de leadership à l’UFDG : Bah Oury jette l’éponge

0
346

Le combat a été rude et celui qui s’est incliné, c’est Bah Oury. L’ancien vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), exclu du parti le 4 février 2016 abandonne la lutte pour son retour au sein de la formation politique dont il est le fondateur.

« J’ai pris acte du rejet de la main tendue que j’avais mainte fois proposée à Cellou Dalein Diallo pour trouver les voies et moyens d’une sortie de crise pour sauvegarder l’unité de l’UFDG que nous avions créée il y a 30 ans et où je l’ai accueilli en 2007″, a-t-il écrit sur compte tweeter ce jeudi 18 juillet, depuis la France où il se trouve présentement.

A l’UFDG, c’est un sujet à ne pas commenter. L’ordre aurait été donné aux cadres du parti par le responsable de la communication.  Joint par Guinéenews, Ousmane Gaoual Diallo simplement lâché ceci :  » on ne commente pas ça. On laisse le soin à la presse de le faire comme bon lui semble. »

Après avoir bénéficié d’un verdict favorable de la Cour d’Appel de Conakry, Bah Oury a tendu la main à Cellou Dalein Diallo. Mais peu après, Ousmane Gaoual a réagi sur les réseaux sociaux en demandant à ce que l’ancien vice-président de l’UFDG fasse revenir le journaliste Elhadj Mohamed Diallo, tué le 5 février 2016 lorsqu’il ( Bah Oury, Ndlr) a forcé l’entrée du siège pour participer à une réunion du Conseil politique de l’UFDG.