voir Plus
    jeudi, 22 avril 2021
    33 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Guerre de leadership à l’UFDG : Bah Oury jette l’éponge

    Le combat a été rude et celui qui s’est incliné, c’est Bah Oury. L’ancien vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), exclu du parti le 4 février 2016 abandonne la lutte pour son retour au sein de la formation politique dont il est le fondateur.

    « J’ai pris acte du rejet de la main tendue que j’avais mainte fois proposée à Cellou Dalein Diallo pour trouver les voies et moyens d’une sortie de crise pour sauvegarder l’unité de l’UFDG que nous avions créée il y a 30 ans et où je l’ai accueilli en 2007″, a-t-il écrit sur compte tweeter ce jeudi 18 juillet, depuis la France où il se trouve présentement.

    A l’UFDG, c’est un sujet à ne pas commenter. L’ordre aurait été donné aux cadres du parti par le responsable de la communication.  Joint par Guinéenews, Ousmane Gaoual Diallo simplement lâché ceci :  » on ne commente pas ça. On laisse le soin à la presse de le faire comme bon lui semble. »

    Après avoir bénéficié d’un verdict favorable de la Cour d’Appel de Conakry, Bah Oury a tendu la main à Cellou Dalein Diallo. Mais peu après, Ousmane Gaoual a réagi sur les réseaux sociaux en demandant à ce que l’ancien vice-président de l’UFDG fasse revenir le journaliste Elhadj Mohamed Diallo, tué le 5 février 2016 lorsqu’il ( Bah Oury, Ndlr) a forcé l’entrée du siège pour participer à une réunion du Conseil politique de l’UFDG.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE