Guerre de leadership au SLECG: Kadiatou Bah se paie Soumah et annonce une conférence de presse pour ce jeudi

0
526

«l’USTG n’a jamais reconnu l’équipe de Soumah. Je n’ai jamais parlé dans les radios, je n’ai jamais insulté, je n’ai jamais écouté les bévues de Soumah et de son équipe, mais le moment est venu pour qu’on tranche une bonne fois pour toute dans cette affaire»

Kadiatou Bah, l’autre Secrétaire générale du SLECG, brise désormais le silence pour répondre aux propos et actes de son rival Aboubacar Soumah. Alors qu’elle s’apprête à animer une conférence de presse prévue demain jeudi, Kadiatou Bah confie à Guinéenews que « Soumah n’a jamais été reconnu par la centrale syndicale USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) »

« Lundi, il a déposé une lettre de désaffiliation à l’USTG pour dire qu’il n’appartient plus à cette centrale syndicale.  Pourtant,  l’USTG ne l’a jamais reconnu en tant que dissident, ni en tant que SLECG », a indiqué Kadiatou Bah alors qu’elle répondait à notre question sur une plainte déposée par Soumah et son avocat contre elle et trois autres responsables du syndicat des enseignants.

Cette sortie médiatique fut une occasion pour Kadiatou Bah de signaler que le siège du SLECG à Donka a été construit par les membres fondateurs du SLECG sur financement d’une structure canadienne. «Heureusement que ces membres fondateurs (du SLECG, NDLR) qui sont : Louis M’Bemba Soumah, Ousmane Tanou Baldé, Souleymane Sy Savané et autres, sont encore vivants», a-t-elle dit.

 « Je n’ai jamais parlé dans les radios, je n’ai jamais insulté, je n’ai jamais écouté les bévues de Soumah et de son équipe, mais le moment est venu pour qu’on tranche une bonne fois pour toute dans cette affaire », déclare-t-elle, l’air hargneux et déterminé à en découdre avec le très médiatisé Aboubacar Soumah.

Si l’équipe de Kadiatou Bah tient aujourd’hui à récupérer le bureau du SLECG, c’est parce que l’International de l’éducation lui a envoyé une correspondance dans le cadre d’un programme de formations des élus syndicaux à la base…

Il faut rappeler qu’en début de cette semaine, Aboubacar Soumah a déposé une lettre pour désaffilier le SLECG de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée).