voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Guinea Investment Forum : La sortie d’Alpha Condé contre la presse française suscite une vague de réactions à l’international


    La sortie du président Alpha Condé contre les journalistes de RFI et de France24 lors de l’ouverture du Guinea Investment Forum continue de susciter une vague de réactions en Afrique et ailleurs.  Si les uns pensent que le président guinéen emprisonnent et tuent ses opposants, d’autres, par contre, estiment que la démocratie africaine est en train de se construire. D’ailleurs, ces derniers (les soutiens de M. Condé, ndlr) vont plus loin en accusant le président Emmanuel Macron de violer quotidiennement la Constitution sans apporter de preuves éloquentes.

    Comme mentionné tant tôt, le chef de l’Etat guinéen a chargé mercredi à Conakry violemment la presse française : « les journalistes français ne respectent pas les chefs d’Etat africains. Moi je n’accepte pas qu’on me manque de respect. On doit se comporter avec moi comme on le fait avec le président français. Ce que tu ne peux pas faire avec le président français, tu ne le feras pas avec moi. C’est pourquoi @RFI et @France24_fr racontent ce qu’ils veulent« .

    Il n’en fallait pas. Cette sortie a suscité une vague d’indignations chez les défenseurs des droits de l’homme et des médias incriminés.

    Ainsi, Génévière Goëtzinger, Présidente d’imaGGe, Conseil en stratégie de communication, Administratrice Synopia ex DG RFI a répliqué en ces termes : “La différence entre vous (Alpha Condé, ndlr) et un président français, c’est qu’un PR français respecte sa constitution et n’envisagerait pas un instant de la violer pour s’arroger un 3e mandat. La différence entre vous c’est aussi qu’un PR français respecte la liberté de la presse.”

    Pour sa part, Nathalie Yamb dira : “ le président français ne fait pas tuer des centaines de civils ni arrêter des centaines d’opposants pour se maintenir au pouvoir. Seuls 37% de la population guinéenne sait lire et écrire après tes 10 ans au pouvoir et tu veux qu’on te respecte? Tais toi & va construire une usine de bonbons”.

    Lotus Rouge dira pour sa part en guise de réponse à Nathalie Yamb : “Chère madame, la démocratie est l’aboutissement d’un long processus… les africains, et les guinéens en particulier y parviendront. Je ne vous apprend rien si je rappelle que c’est seulement en 1946 que les femmes ont eu le droit de vote en France….”

    Dans la même lancée, Hamidou Diané écrit : “@EmmanuelMacron viole tous les jours la constitution de son pays d’ailleurs en quoi le 3eme mandat est anticonstitutionnel. Mme, Mao dit qui n’a pas fait d’enquêtes n’a point droit à la parole. Allez y voir la constitution de 2010 en ses articles 27, 51 et tirer la conclusion.

    Comme on le voit si par ailleurs, la sortie du président guinéen a suscité une onde de chocs à l’international, ses fidèles n’en ont cure. Désormais, il reste si ces deux médias (RFI et France24) les plus écoutés dans l’espace francophone ouest-africain vont blacklister le président Alpha Condé ou pas. That’s the question.

    Lire quelques tweets échangés

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE