Guinée : 5 morts dans un accident de la route à Kindia.

mars 27, 2018 11:34
0

La route continue à endeuiller les familles guinéennes. Ce mardi 27 mars 2018, un accident de la circulation a coûté la vie  cinq personnes sur la nationale Kindia-Mamou dans le village de Koba PK 19 secteur de Bokaria située à 18 kilomètres de la commune urbaine. Le blessé a été transporté à l’hôpital régional de la capitale des agrumes (image d’archives).

C’est un camion Ben Iveco immatriculé RC 2456 AM en partance pour Bokaria où il devrait prendre les agrégats qui s’est renversé de lui-même.

Informés, les agents de la sécurité routière de Kindia se sont rendus sur les lieux pour constater les faits. Selon les informations recueillies auprès de cette gendarmerie routière, c’est un excès de vitesse qui serait à l’origine de ce drame.

Sur les circonstances de ce drame, le chef escadron Jimmy Yamé, commandant adjoint de la compagnie routière explique. « Le camion Iveco quittait au centre-ville pour se rendre dans la localité de Bokaria où il devrait prendre les agrégats. Après avoir parcouru 18 kilomètres, il est arrivé dans un virage, le chauffeur en roulant à vive allure a perdu le contrôle il est allé dans le décor droit. Pour la première fois, en regagnant la chaussé, il est allé encore dans le décor gauche où il a raclé les arbres avant de se renverser sur son flanc droit », affirme-t-il.

Interrogé par Guinéenews©, le surveillant général à l’urgence de structure hospitalière de Kindia, revient sur les cas de mort. « Nous avons reçu 4 dépôts de corps qui avaient des traumatismes crâniens, la seule personne grièvement blessée a été transférée à la chirurgie pour plus de soins ; mais malheureusement, lui aussi a succombé plus tard à ses blessures ce qui augmente à 5 morts », précise Abdoulaye Camara.

A la morgue dudit hôpital, 4 victimes ont pu être identifiées et seront remis à leurs parents pour leur enterrement.

Cet accident dramatique vient de grossir le nombre de victimes dans les familles à Kindia. A cet effet, le chef escadron Jimmy Yamé, commandant adjoint de la compagnie routière a invité les chauffeurs au respect du code de la route. « Il faut préciser que les accidents qui nous enregistrons sont dû aux comportements des conducteurs. Soit l’accès de vitesse ou le manque de contrôle des engins. Donc, nous demandons toujours aux chauffeurs le respect du code la route », a-t-il lancé.

A souligner que cet accident mortel vient encore relancer la problématique de l’insécurité routière dont sont toujours victimes les usagers de la route.