Guinée : 7 opposants du FNDC arrêtés par les forces de l’ordre, à Kindia

mai 6, 2019 7:07

La réception du président Alpha Condé le samedi dernier au stade Fodé Fissa de Kindia a enregistré quelques arrestations du côté  du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Selon nos informations, 7 jeunes membres du FNDC hostile au changement de la constitution ont été arrêtés et conduits immédiatement à la prison civile lors de cet événement.

Dans la ville, les membres de la représentation locale de ce front projettent une nouvelle manifestation demain mardi à l’occasion du procès de leurs collègues devant le tribunal de première instance de ladite ville pour leur libération.

Pour revenir sur les faits, le samedi 4 mai 2019, comme ils l’avaient promû, ils ont effectivement manifesté leur désaccord total par rapport à cette épineuse question de modification de la constitution. Les membres du Front National pour la Défense de la Constitution, ce samedi, ont jeté leur dévolu sur les grands carrefours du centre-ville en laissant le stade pour se faire entendre sur l’actualité du moment ; mais au cours de cette marche, certains de leurs ont été discrètement interpellés par une équipe de la gendarmerie.

Alseny Farinta Camara, coordinateur local du front national pour la défense de la constitution Kindia explique : « C’est la gendarmerie partisane qui a arrêté nos camarades et les conduits immédiatement en prison ce qui est une violation flagrante de nos droits de manifester. »

Ce mardi 7 mai 2019, à l’occasion du procès de leurs collègues arrêtés et détenus, les membres du FNDC comptent organiser très tôt le matin, une manifestation devant le TPI (tribunal de première instance) de Kindia pour la libération de leurs amis. Ces acteurs de la société civile ne cautionnement pas l’idée du projet de modification de la constitution, leur vœux est d’accompagner le chef de l’Etat au mois de décembre dans son village natal afin qu’il se repose dans la plus grande tranquillité comme prévue par la constitution.