Guinée: Abdourahamane Sano réagit à l’interpellation de deux de ses lieutenants

0
692

Deux responsables de la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) notamment Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno ont été mis aux arrêts ce soir par la police. Joint téléphone par Guinéenews, le coordinateur national du FDNC parle « d’intimidation » en vue de créer la psychose dans le pays.

Pour Abdourahamane Sano,  c’est toujours le même scénario. « Ils veulent continuer à nous intimider en créant la psychose dans la cité et faire taire les gens. Nous ne savons pas de quoi nos camarades sont reprochés mais, ce qui est connu de tous ici et ailleurs, ils sont des activistes de la démocratie pour que notre pays ne rate pas l’opportunité pour l’encrage de la démocratie en 2020. Ils sont déterminés plus que jamais et ils le font à visage découvert dans le respect de la loi. Nous sommes en train d’évaluer la situation. Nos avocats cherchent à comprendre où ils sont et ensuite, nous allons voir», a-t-il dit au bout du fil.