Guinée: Alpha Condé lance les activités du guichet unique pour le commerce extérieur

septembre 3, 2019 6:23

Le président de la République Alpha Condé a procédé officiellement ce mardi 3 septembre au lancement du Guichet Unique du Commerce Extérieur de Guinée (GUCEG). C’était dans un réceptif hôtelier de la place en compagnie du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana et des membres de son gouvernement, a-t-on constaté sur place. ( crédit-photo: Présidence)

 Dans son allocution de bienvenue, Mamoudou Diané, le Directeur général du Guichet Unique du Commerce Extérieur de Guinée (GUCEG), a rappelé que son institution, qui a été institué depuis le 7 juin 2017, est une avancée majeure pour l’attractivité de l’économie nationale notamment la dématérialisation, la simplification et l’accélération des procédures d’importation et d’exportation.

D’après lui, le GUCEG va permettre aux opérateurs économiques, agences gouvernementales de régulation, aux banques, transporteurs, manutentionnaires, consignateurs et autres acteurs d’accéder à l’ensemble des services du commerce extérieur en quelques clics sans avoir à se déplacer de partout où ils se trouvent dans le monde entier.

Prenant la parole, le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté  a déclaré que la création d’un guichet  unique ou d’un point d’entrée unique permettant aux acteurs des transactions commerciales de transmettre des informations aux administrateurs qui est, de nos jours, ‘’primordial’’ en raison du volume accru de la complicité et de la rapidité des échanges commerciaux.

« Le GUCEG constitue un excellent outil pour la facilitation des échanges entre tous les acteurs du commerce extérieur », a-t-il confié.

Dans son discours de circonstance, le chef de l’Etat Alpha Condé a affirmé que son objectif est de doubler les ressources internes. «C’est pourquoi nous faisons toutes ces réformes», a-t-il laissé entendre. Ce qui caractérise la Guinée, a fait savoir Alpha Condé, c’est la faiblesse de nos ressources internes d’où il faut absolument les doubler. Pour cela, a expliqué Alpha Condé, ce n’est pas une question d’homme.

« Vous pouvez échanger des hommes dix fois, cela ne servira pas à grand-chose. Ceux qui sont là, on va dire qu’ils sont malhonnêtes et ceux qui viendront, il n’y aura pas de changement. Comme on ne peut pas changer les hommes avec une baguette magique. Il faut donc avoir des moyens surtout avec des nouvelles technologiques qui nous permettent aujourd’hui quelle que soit la volonté de la personne de faire la magouille, qu’elle ne puisse pas le faire. Le guichet unique rentre dans ces différentes réformes (…).», a-t-il indiqué.

Devant l’assistance, Alpha Condé a dit que ces réformes ne sont pas contre les intérêts des uns et des autres. Au contraire, a-t-il précisé, elles facilitent la gouvernance des affaires, réduisent le coût des transactions et améliorent des bénéfices pour tous les acteurs, les secteurs privé et public.

« Les administrations douanières et impôts doivent prendre leurs responsabilités afin que la dématérialisation des processus de dédouanement soit effective et les ressources collectées soient plus sécurisées », a-t-il ajouté.

Et d’enchainer : « tous les produits entrants en Guinée doivent être informatiquement identifiés et les règles devant s’appliquer à leurs rentrées sur territoire national, doivent être respectées suivant des codes des douanes et impôts. Les banques de données des douanes et impôts doivent être fusionnées pour une meilleure maîtrise de l’assiette fiscale et un meilleur renforcement du contrôle fiscal. Il n’est plus question d’avoir deux entrées, désormais, il y aura une seule. Il faut avoir l’honnêteté de reconnaître que beaucoup de nos recettes internes disparaissent au détriment de nos populations. Si les impôts et la douane travaillent très bien, il y a des primes de résultat. Désormais, nous n’accepterons plus que quelqu’un qui a un poste, puisse, d’une façon ou d’une autre, changer la destination de nos recettes qui n’ont qu’une seule destination, celle de la banque centrale… »