Guinée : Ces attaques de Fodé Oussou à l’égard du pouvoir

avril 13, 2019 11:08

Le vice-président de l’UFDG, Dr Oussou Fofana a déclaré ce samedi en marge de l’assemblée générale de ce samedi, que son parti ne reconnaît plus les chefs de quartiers qui devaient être remplacés après les élections communales de février 2018.

« Pour nous à l’UFDG, les chefs de quartiers qui sont installés par Bourema Condé, ne sont plus nos chefs de quartier. Nous avons gagné 76 quartiers à Conakry. Nous allons donner un délai à Bourema Condé et au gouvernement de M. Alpha Condé, si les chefs de quartier ne sont pas installés dans le plus bref délai, nous allons installer les nôtres. On ne peut pas faire la campagne, gagner des quartiers et quelqu’un décide à notre place. Nous ne reconnaissons plus nos chefs de quartiers », a annoncé Dr Oussou Fofana entouré de plusieurs députés de parti.

Il a aussi abordé dans son allocution, la question sur le tournoi de reconnaissance à l’endroit du président Alpha Condé, organisé par le ministère de la justice à Pita. Sans le citer nommément, Dr Oussou a lancé des piques envers leur ancien allié Mouctar Diallo qui est l’initiateur de ce mouvement de soutien. « Ce qui se passe à Pita, et dans la forme et dans le fond, c’est énervant. Comment quelqu’un de réfléchi, peut-il se lever de Conakry et aller à Pita pour remercier Alpha Condé après la casse des maisons de Kaporo-rail et après l’enterrement de plus de 100 jeunes ? Quand vous prenez 10 maisons cassées à Kaporo-rail,  au moins 7 appartiennent aux ressortissants de Pita. Comment on peut demander à Pita de remercier M. Alpha Condé ? Je pense que c’est une provocation. Le problème entre Pita et M. Alpha Condé, c’est un problème de justice (…)  Mais les images que vous avez vues, c’est une façon de bouffer l’argent du peuple, parce que ce sont des milliards qui ont été engagés dans ce mouvement. Dans une semaine, nous allons démontrer qui est fort à Pita ».

Pour clore son intervention, le vice-président de l’UFDG a, au nom du bureau politique,  apporté son soutien à l’artiste Bouba Mangué qui a vu son concert annulé au lendemain de sa visite au siège de parti du chef de file de l’opposition.