Guinée-Droits de l’homme: Des organisations comptent suivre les  recommandations du troisième EPU

0
724
Après les recommandations de 2010 et 2015, celles faites à l’endroit de la Guinée à l’occasion du troisième examen périodique universel (EPU) des droits de l’homme vont faire l’objet d’un suivi désormais. L’annonce a été faite ce mardi 22 décembre à Conakry par des organisations non gouvernementales guineenne.

« Pour la première fois en Guinée, un groupe d’une vingtaine d’organisations de la société civile guinéenne s’organise pour le suivi des recommandations pays émises par le Conseil des droits de l’homme lors du troisième examen périodique Universel (EPU) auquel la Guinée s’est soumise en janvier 2020 », introduit le communiqué de presse produit pour la circonstance.

Pour y arriver, ces organisations ont « un plan d’action stratégique pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations EPU en Guinée pour les 4 prochaines années », explique le communiqué.

Dans cette logique, des recommandations ont été particulièrement ciblées au compte des thématiques allant de la justice aux personnes vulnérables et transversales en passant par celles concernant les enfants, les femmes, les droits civils et politiques et ceux économiques sociaux et culturels.

Ces thématiques regroupent chacune cinq à six recommandations parmi les 203 acceptées par la Guinée dans son rapport final adopté en septembre 2020 lors de la 45ème session des droits de l’homme.

A noter qu’à côté de ces 203 recommandations acceptées et qui font l’objet de suivi dorénavant, il y en dix (10) autres que la Guinée s’est contentée de « noter » tout simplement. Parmi ces dernières, il y a celle relative aux  LGBT (lesbiennes, gay, bisexuel et transgen).

Sans oublier que les ministères de la Citoyenneté et de la Jdustice étaient représentés à cette rencontre, ainsi que le président de l’assemblée nationale et l’ambassade de la Belgique à Conakry.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.