Guinée : Faya Milimonou décrypte le discours du président Alpha Condé

0
652

Dans son adresse du 31 décembre à la Nation guinéenne, le président Alpha Condé a annoncé la tenue des élections législatives le 16 février 2020. Mais aussi, il est revenu sur son bilan de l’année 2019. Interrogé ce mercredi 1er janvier, le président du parti le Bloc Libéral (BL), l’opposant  Faya Millimono a dénoncé le fait que le chef de l’Etat Alpha Condé a non seulement  tenté de défendre un bilan qui n’existe pas mais aussi, il a annoncé les élections legislatives prévues le 16 février 2020. Toutefois, prévoit qu’il pourrait y avoir des problèmes. Lisez !

«Je crois qu’essentiellement le président de la République est revenu sur son agenda qui monopolise le débat depuis quasiment deux ans. Il  annonce ou il continue à annoncer les élections le 16 février 2020 tout en sachant qu’il pourrait y avoir des problèmes liés à ces élections si elles ont lieu le 16 février 2020. Le président de la République a tenté de revenir sur un bilan qui, à mon humble avis, n’existe pas à part le barrage hydroélectrique Kaléta qui ne donne pas le courant et celui Souapiti.  C’est sûr qui ne donnera pas le courant. Aujourd’hui, nous ne sommes pas face aux grands idéaux, nous sommes sur le ciblage, le pilotage à vie. Nous sommes dans une sorte d’amateurisme. C’est très pathétique pour notre pays. il n’y a aucune bonne perspective.  En tout cas, en écoutant ce discours, je ne vois pas.  Je n’en vois pas de bonne perspective pour l’année qui commence pour notre pays.

Or, deux consultations majeures électorales sont prévues et aussi le faux débat sur la Constitution continue tout cela à mon avis n’augure pas le bon lendemain»