Guinée forestière: plusieurs localités confrontées à une pénurie de farine

0
631

Le pain se fait rare dans les villes de la Guinée forestière. Ce vieil aliment est devenu de l’or dans cette partie du pays. Plusieurs boulangeries ont arrêté de tourner depuis quelques jours. Et pour cause, une pénurie de farine.

Les camions qui convoient la farine en Forêt sont bloqués pour la plupart à Kondembadou entre Guéckédou et Macenta. Pire, le navire transportant la farine est bloqué au quai, au port de Conakry faute de places. L’information a été donnée ce matin par nos confrères de la Radio Espace, dans l’émission les « Grandes Gueules ».

Les populations de la Guinée forestière sont sevrées du pain ces temps-ci. Les kiosques, les fours à pain, les boutiques et les restaurants manquent de  cet aliment important à la vie. Même les galettes se font rares dans les poêles à N’Zérékoré.

Cette crise de farine est due d’abord à l’état de la route. Les camions transportant de la farine sont embourbés entre Guéckédou et Macenta, à Kondembadou. Il y a aussi le problème du port. Par manque de places, le navire qui a la farine à bord est bloqué au quai. Selon nos confrères, un homme d’affaires influent, importateur de riz aurait insisté qu’on débarque d’abord sa marchandise avant de débarquer la farine. Le navire de riz serait en train d’être débarqué au détriment du bateau contenant de la farine. D’où la crise du pain.

En attendant, les populations de l’intérieur vont se contenter du maïs, du spaghetti, de la banane et du manioc braisés pour le petit déjeuner. Et du riz pour le déjeuner et le dîner. Quant au pain, il va falloir attendre.