Guinée : INTEGRA pour développer l’emploi et la réussite des jeunes

0
282

Jeudi  20 février, dans un réceptif hôtelier de Conakry, INTEGRA ( un programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes en Guinée) a été présenté à la presse nationale. Financé à hauteur de 670 milliards de francs guinéens par l’Union européenne, ce programme devrait contribuer à l’intégration socio-économique de 15 000 jeunes guinéens d’ici à 2021.

Le programme est mis en œuvre par l’Agence belge de développement (ENABEL), le Centre de commerce international et l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ). La première, qui collabore avec le PNUD et le Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF), travaille conjointement avec le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes et va surtout intervenir dans la réalisation d’infrastructures génératrices d’emplois. Aïssatou Bah, employée d’Enabel et  responsable chargée de la Mobilisation et de la Communication d’INTEGRA, a précisé que le programme vise des jeunes de 18 à 35 ans, sans qualification et en sous-emplois. Des jeunes guinéens se trouvant dans cette tranche d’âge seront donc sélectionnés. Ils vont ensuite suivre une formation en développement humain, puis une autre professionnelle. A l’issue de ces formations, ils deviendront, selon leurs profils, soit des travailleurs indépendants, soit des salariés ou des entrepreneurs.

Pour sa part, ITC ( acronyme anglais de Centre du Commerce International) interviendra pour l’accès au financement, l’intelligence commerciale, la logistique, la qualité hygiène et sécurité sanitaire des aliments pour les jeunes qui interviendront dans l’agroalimentaire… Djenaba Kéita Hann, coordinatrice nationale de programmes à Intégra, a expliqué l’ITC intervient sur toute l’étendue du territoire national. Dans le cadre d’INTEGRA, son agence opérera surtout avec le ministère du Commerce.

Quant à GIZ, elle va collaborer avec le ministère de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail et celui de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. L’agence allemande interviendra notamment pour la préparation des jeunes à la vie professionnelle, l’adoption de programme de qualification  professionnelle de courte durée, la formation et l’accompagnement en entreprenariat.

Alimou Sow, chargé de l’Information et de la Communication à la Délégation de l’Union Européenne en Guinée a indiqué que le programme a déjà atteint des résultats. Il s’agit, a-t-il énuméré, de la formation de près de 3000 jeunes, la création de près de 180 emplois et l’accompagnement de 20 start-ups.