Guinée : « Kombitîdé », le sens d’un mot

janvier 27, 2019 10:23

On entend dire que le génie inventif se trouve au sein du peuple. Cela semble bien se confirmer lorsqu’on fait référence à certaines expressions que les populations adoptent pour caractériser un lieu ou une situation. Le mot est généralement bref et concis et lorsqu’il est soumis à une analyse approfondie, on est surpris et émerveillé de constater qu’il est parfaitement évocateur d’un état de fait ou d’un vécu. Son auteur ou inventeur n’est guère connu. Qu’à cela ne tienne !

Il s’agit d’un condensé de la culture populaire qui part de l’observation attentive des phénomènes sociaux ou environnementaux dont on restitue la quintessence dans un but pédagogique concourant à l’information, l’éducation et la sensibilisation des populations. Cette assertion se vérifie dans le domaine  routier. De nombreux pseudos désignant des lieux, donnent des indications ou portent des noms reflétant cette sagesse populaire exprimée à travers des formules imagées.

Prenons le mot Kombitîdé. Il  désigne un endroit précis, situé à Séguéya, à une dizaine de kilomètres du centre ville de Kindia, vers Mamou. Cette appellation, très inspirée, est le fruit d’une observation pertinente. La circulation routière à ce niveau est très risquée. Une forêt classée recouvre entièrement la zone. La densité du couvert  végétal est telle, que les rayons du soleil éclairent à peine la route dont le tracé sinueux épouse les contours d’une chaine de montagnes au relief tourmenté. On y rencontre de nombreux virages et des ponts sans garde fous, sur forte déclivité. C’est ce décor que le vocabulaire susu a imagé pour l’appeler Kombitîdé.  Diverses interprétations en ont été faites. Cela peut être traduit littéralement comme « le lieu des injures.» Et pourquoi donc, se demande-t-on ? Certains soutiennent que le point nommé est si difficile d’accès que toute tentative de croisement ou de dépassement à ce niveau « autorise » plus qu’une exclamation, une injure. Un endroit où on peut se permettre les mots les plus déplacés imaginables, tellement on a peur de le franchir. A-t-on voulu dire que cette audace ou permissivité verbale a toutes les chances d’être rapidement « punie », tellement son auteur court des risques de faire un accident grave à l’issue incertaine ?

Chaque usager a son point de vue sur la question. Il suffit de passer par là  pour s’en  convaincre.

Pour tout dire, Kombitidé porte bien son nom. C’est un endroit dangereux!