Guinée : la 28ème journée nationale de la Jeunesse célébrée sous la présidence du PM Kassory Fofana

0
577

« Si l’accroissement du nombre de jeunes est une source de vitalité et offre de grandes occasions de progrès, la formation et l’insertion socioéconomique ainsi que l’intégration citoyenne de cette vaste frange de la population sont des impératifs qui s’imposent à toute la société »

Placée sous la présidence du Chef de l’Etat, Alpha Condé, c’est finalement le Premier ministre le Dr Ibrahima Kassory Fofana qui a présidé ce vendredi 30 novembre la célébration de la 28ème journée nationale de la jeunesse. La cérémonie commémorative s’est déroulée à la Bluezone de Kaoum.

Devant ses collègues du gouvernement, les représentants des chefs des missions diplomatiques et consulaires, ceux des institutions et organisations internationales ainsi que des institutions républicaines, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mouctar Diallo a rappelé que cette journée a été instituée par la première conférence nationale de la Jeunesse et des Sports tenue du 25 septembre au 3 octobre 1990 à Conakry.

Pour le ministre Diallo, la célébration de cette fête anniversaire de la jeunesse guinéenne constitue, au de-là de son caractère solennel, un moment privilégié pour les jeunes et leurs encadreurs de mener des actions citoyennes, de se concerter et de réfléchir sur les nombreux défis et enjeux auxquels ils sont confrontés. Mais aussi, a-t-il ajouté, pour faire un plaidoyer en direction des autorités et des partenaires pour une meilleure prise en compte de leurs préoccupations.

D’après le ministre Mouctar Diallo, comme dans la plus part des pays africains, en Guinée, les jeunes constituent la frange la plus importante de la population totale et la tendance est en progression.

«Si l’accroissement du nombre de jeunes est une source de vitalité et offre de grandes occasions de progrès, la formation et l’insertion socioéconomique ainsi que l’intégration citoyenne de cette vaste frange de la population sont des impératifs qui s’imposent à toute la société. C’est dans ce sens que l’Etat guinéen à travers le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes  développe avec l’appui technique et financier des partenaires bi et multilatéraux plusieurs initiatives visant à offrir aux jeunes une multitude d’opportunités pour leur épanouissement économique et professionnel», a-t-il expliqué.

Pour clore, Mouctar Diallo a interpelé les différentes forces sociales et politiques sur la mise en «danger du vivre ensemble». Cependant, il a indiqué que l’accompagnement de la jeunesse est une action transversale dont la réalisation doit être accomplie par plusieurs acteurs qu’ils soient des structures étatiques ou des institutions à l’aide du développement.

Faut-il préciser que le Premier ministre, Kassory Fofana, président de la cérémonie, n’a pas tenu son discours après la protestation des jeunes.

Nous y reviendrons