Guinée : la compagnie anglaise Sycamore mining reprend la mine d’or de Kinièro pour un investissement de plus de 35 millions Usd

0
619
Abdoulaye Magassouba, Mines, Symacore
Abdoulaye Magassouba, ministre des, Mines, à la siganture du contrat avec Symacore

Le gouvernement guinéen à travers le ministère des Mines et de la Géologie, a signé ce mardi 19 novembre un accord-cadre avec la société Sycamore Mining Limited. Cette signature fait suite d’une part à l’évaluation des offres de quatre sociétés, à la recommandation d’attribution de commission d’évaluation mise en place à cet effet et d’autre part, aux négociations engagées après une notification d’adjudication provisoire faite le 16 avril 2019.

Juste après la signature, le ministre des Mines et de la Géologie a rappelé que cet accord répond à la volonté et aux directives du président Alpha Condé en faveur de la relance de la mine de Kiniéro. « Nous y avons travaillé depuis quelques années pour trouver un investisseur qui a non seulement les capacités techniques mais aussi et surtout, les capacités financières », a-t-il déclaré.

Dans la même logique, le ministre Abdoulaye Magassouba a fait savoir que Sycamore s’est engagée à produire l’étude de faisabilité dans un délai de 180 jours. « L’Etat a l’obligation d’octroyer à la société de projet d’un permis d’exploitation après la validation de l’étude de faisabilité », a-t-il ajouté.

Plus loin, le ministre des Mines a précisé qu’il est une obligation pour Sycamore de mettre à la disposition de la société le projet d’un montant de cinq millions de dollars dans les meilleurs délais à compter de la constitution de la société de projet. « Sycamore a l’obligation d’apporter un financement additionnel de trente de cinq millions de dollars pour financer l’exploitation et le cas échéant l’extension de la mine », a-t-il expliqué. Et d’annoncer que la société a promis d’être sur le terrain dès la semaine prochaine.

Parlant des opportunités d’emplois et d’affaires dont cette reprise va procurer aux populations de Kiniéro et à la Guinée, le ministre Magassouba s’est montré très rassurant. « Cela permettra de créer des emplois et des opportunités d’affaires pour les entreprises et ce, conformément à la politique portée par le Président de la République », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le ministre du Budget Ismaël Dioubaté a affirmé que l’attribution de titres miniers sur le gisement de Kiniéro à l’effet de favoriser la reprise des activités de ladite mine, va créer non seulement des emplois mais aussi va procurer des revenus à l’Etat. « L’autre aspect, c’est l’économie, c’est un investissement énorme qui va permettre à l’Etat de collecter des revenus, réparer certaines distorsions sociales. Nous encourageons vivement la population de Kiniéro à accueillir les investisseurs pour les encourager et poser tous les problèmes qui peuvent être résolus par le dialogue », a-t-il conseillé.

De son côté, le directeur général de la société Sycamore Mining Limited, Matthieu Smarples a déclaré que l’’idée est de redévelopper l’usine le plus rapidement que possible tout en redémarrant la mine avec plus de production possible. « Ce qui est plus important, c’est de travailler en harmonie avec la population de Kiniéro mais aussi celle de Kouroussa pour développer le travail local. Nous avons une équipe internationale qui doit venir et qui est très content d’être en Guinée pour développer ce projet », a-t-il confié.