voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Guinée : la MAMRI quitte la Primature pour être rattachée à la Présidence (décret)

    Dans un décret dont Guinéenews© a obtenu copie, le Président Alpha Condé modifie certaines dispositions du décret portant création de la Mission d’Appui à la Mobilisation des Ressources Internes (MAMRI), organisme public créé en janvier 2019 pour « accompagner la modernisation des administrations fiscales et autres régies financières de l’Etat » afin d’accroître la mobilisation des ressources internes.

    Ainsi, l’article premier du décret modificatif rattahe la MAMRI à la Présidence, alors que l’organisme était jusque placée sous l’autorité du Premier ministre Kassory Fofana.

    Quant à l’article 2, il indique que la MAMRI « a pour mission d’intensifier et d’accélerer la dynamique de réformes pour accroître rapidement, significativement et durablement la mobilisation des ressources internes, en vue du financement des dépenses d’investissement et de la politique nationale de partage de la prospérité ».

    Avec ce décret modificatif, la MAMRI comprend désormais un comité de mpilotage, un cadre de dialogue et de concertation et une coordination générale. Avec le décret du 31 janvier 219, l’organisme n’était composé que d’un comité de pilotage et d’une équipe technique permanente.

    L’article 5 du présent décret indique que le Comité qu’il revient au Comité de pilotage de définir les orientations stratégique et les priorités générales du MAMRI. Il comprend : le Président de la République (ou du Premier ministre en cas d’empêchement) qui en est le Président, du ministre en  charge de l’Economie et des Finances qui en est le premier  vice-président et du ministre en charge du Budget qui en est le deuxième vice-président. Les autres membres sont : le ministre des Mines et de la Géologie, le ministre du Plan et du développement économique, le ministre des Télécomunications et de l’Economie numérique, le gouverneur de la Banque centrale, le coordinateur de la MAMRI (Rapporteur du Comité de pilotage), deux personnalités qualifiées indépendantes choisies en raison de leur expertise dans le domaine de la mobilisation des ressources internes.

    L’article 8 du décret fait de la MAMRI une partie prenante au processus de définition et de négociation des appuis budgétaires et des programmes et projet d’assistance technique avec les partenaires au développement dans le domaine de mobilisation des ressources internes.

    Quant à l’article 11, il indique qu’un arrêté du ministre en charge des affaires présidentielles rédéfinit les missions spécifiques, l’organisation et le fonctionnement de la MAMRI.

    Une synthèse de Tokpanan DORÉ

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE