Guinée : La ministre Assiatou Baldé appelle à la valorisation de nos forêts urbaines

mars 21, 2018 10:32
0

Depuis 2012, l’humanité célèbre chaque 21 mars, la journée internationale des forêts. « Les forêts au service des villes durables » est le thème retenu pour cette année 2018. Une décision pour l’Organisation des Nations Unies (ONU) de mettre les arbres urbains à l’honneur, a-t-on appris.

En lien avec les Objectifs de développement durable (ODD), cette journée a été également fêtée à Conakry avec les cadres du département des Eaux et Forêts. Une occasion opportune pour la ministre de visiter une partie du jardin botanique de Camayenne qui couvre une superficie de plus de huit hectares.

Dès l’entame de son discours, la ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Assiatou Baldé a indiqué ceci : « Une ville ne doit pas être bâtie seulement avec du béton et du fer ». Elle estime nécessaire la place des arbres pouvant créer dit-elle, ‘’une harmonie et une beauté paysagère rendant ainsi le milieu frais et doux avec de l’air purifié’’.

Pour y arriver, elle estime que des séances de sensibilisations de l’opinion nationale sont une nécessité pouvant permettre de préserver et protéger les écosystèmes forestiers. « Il est établi qu’au niveau des villes, les forêts ont une grande capacité de stockage du carbone contribuant à atténuer les effets du changement climatique », explique-t-elle. Avant de poursuivre : « Les arbres contribuent à atténuer la pollution sonore émanant du bruit de la circulation, des engins roulants et des industries de proximité ». Evidemment qu’on y a trouvé des apprenants à la recherche du milieu paisible pour mémoriser les cours.

Rappelant que la bataille contre le changement climatique ne peut être gagnée sans les forêts, la ministre Baldé a appelé ses concitoyens à exploiter de façon rationnelle nos ressources naturelles. Et puis de reconnaître la valeur et l’importance des forêts en commençant par un acte concret : « Chacun doit s’y employer en plantant dans chaque concession, des arbres », consciente du fait que les forêts urbaines et périurbaines sont dans un état de dégradation poussée.