Guinée : la ministre du Plan lance deux importants projets agricoles financés par la BID

0
252

La ministre du Plan et de Développement Economique, Mama Kany Diallo a procédé ce mercredi 4 décembre au lancement de deux projets de développement agricoles cofinancés par la Banque Islamique de Développement (BID) à hauteur de 63 millions d’euro pour une durée de cinq ans. Il s’agit du Projet de Développement des Chaines de Valeurs Agricoles (PDCVA-G) et celui du Développement Rural Intégré Gaoual-Koundara-Mali (PDRI-GKM).

Dans son intervention, le chargé du programme de la Banque Islamique de Développement et par ailleurs, responsable de la mise en place des deux projets, M. Mourad Mitiba a rappelé que de 1976 à nos jours, l’intervention du groupe de la BID en faveur de la Guinée se chiffre à un milliards de dollars US. Entre 2005 et 2019, a-t-il poursuivi, le total de financement de la BID au profit de la Guinée s’élève à 548 millions de dollars.  « Le total du portefeuille des opérations en cours est de 663 millions de dollars pour 15 projets », a-t-il précisé.

Dans la même logique, M. Mourad Mitiba a fait savoir que la BID a engagé des réformes structurelles et des transformations institutionnelles, afin d’impacter et durablement la vie des populations des pays membres. « Ces réformes visent à rendre la banque plus proactive à l’écoute des pays membres et à proposer des solutions innovantes et adapter aux priorités de ses pays membres », a-t-il expliqué.

Dans son allocution de lancement, Mme la ministre du Plan et de Développement Economique Mama Kany Diallo, en compagnie de son homologue du Commerce et celui de l’Agriculture a fait comprendre que  ces deux projets contribueront à l’atteinte des résultats du Plan National du Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 à travers la promotion d’une agriculture durable et productive, en garantissant la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le cadre de la diversification de l’économie et l’inclusion des groupes vulnérables en particulier, les jeunes par la création d’emplois», a-t-elle souligné.

S’agissant du premier projet relatif aux chaînes de valeurs, la ministre Mama Kany Diallo a affirmé qu’il concerne les filières de banane, café, pomme de terre, manioc, igname, patate douce et fonio… « A terme, il devra permettre l’amélioration des revenus des ménages de la zone du projet, la réduction des pertes postes récoltes de 40 à 15%, l’accroissement sensible des rendements à l’hectare des différentes cultures et l’augmentation de la production agricole dans son ensemble », a-t-elle indiqué.

Pour le second projet PDRI Gaoual-Koundara-Mali, Mme Kany Diallo a déclaré qu’il mettra l’accent dans ses zones d’intervention, sur l’intensification des filières riz, mais aussi l’arachide, l’oignon et autres cultures maraichères.

« Au total, 20 mille producteurs vont bénéficier directement dont 40% de femmes et 30% de jeunes », a-t-elle annoncé.

Pour terminer, Mme la ministre Mama Kany Diallo a déploré le fait que le processus a connu un moment de blocage, alors que les accords des deux projets ont été signés il y a 2 ans.

« Malheureusement, la lourdeur enregistrée dans la satisfaction des conditions de démarrage a fait que ce n’est qu’aujourd’hui (ce mercredi 04 décembre, NDLR) que nous procédons au lancement des dites opérations », a-t-elle regretté.