Guinée : Lansana Diawara coordinateur des Brassards rouges vent debout contre un troisième mandat

avril 13, 2019 9:00

Dans ces derniers jours, nous assistons à la naissance de plusieurs mouvements de soutien au référendum ou à un éventuel troisième mandat en faveur du président  Alpha Condé tout comme les contre-mouvements aussi. Après le  FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution),  c’est le tour des brassards rouges de voir le jour.

D’après le Coordinateur national du mouvement des brassards rouges de Guinée et par ailleurs, Coordinateur nationale de la Maison des associations et des ONG (Organisations Non Gouvernementales), c’est un mouvement populaire de rupture totale qui a inscrit dans ses priorités trois revendications qui sont entre autres, l’organisation très rapide des élections législatives, la lutte farouche contre un éventuel troisième mandat ou une modification de la Constitution en faveur du président Alpha Condé.

A entendre l’activiste Lansana Diawara, la principale revendication du mouvement brassards rouges est d’empêcher par les moyens légaux  le président Alpha Condé à se présenter à l’élection présidentielle de 2020.

« Nous avons commencé la validation de nos différentes antennes notamment celles de Hamdallaye dans la commune de Ratoma, de Boulbinet dans la commune de Kaloum et de Bonfi dans la commune de Matam. C’est juste une annonce que nous avons faite, mais les jours à venir, nous allons officiellement lancer nos actions. Nous avons mis en place dix-sept commissions qui vont gérer les brassards rouges. Très prochainement, nous allons commencer à animer nos meetings dans les différents quartiers pour protester contre toute velléité d’une mise en place d’un projet de troisième mandat », a-t-il annoncé.

Et de poursuivre : « Nous reconnaissons le parcours historique du président Alpha Condé. Nous pensons également que notre constitution a besoin du respect et nous avons besoin de l’alternance. Alpha Condé a dit qu’il veut être le Mandela de la Guinée. Cela sous-entend qu’il doit respecter les valeurs démocratiques. Il ne faut pas qu’Alpha Condé cède à la manipulation de certains délinquants politiques qui sont autour de lui et qui veulent lui faire croire qu’il peut faire plus de deux de mandats en Guinée. Une chose qui ne sera pas possible parce que le Guinéen ne se laissera pas faire. Je souhaite que le président Alpha Condé va entendre raison et il rentrera par la grande porte de l’histoire et non la par la petite fenêtre. Il faut que président Alpha Condé renonce à son projet machiavélique qui risque de plonger la Guinée dans un chao total et fatal. »

Pour terminer, Lansana Diawara a fait savoir que son mouvement brassards rouges travaille en synergie avec les autres mouvements qui œuvrent  pour le respect de la Constitution notamment le Front National pour la Défense de la Constitution et les leaders des partis politiques d’opposition. « Il n’y a aucun problème entre d’autres structures et nous. Nous travaillons en parfaite synergie d’action», a-t-il laissé entendre.