Guinée : Le FNDC accroît le nombre des promoteurs de « coup d’État constitutionnel »

0
611

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) allonge sa liste de promoteurs de coup d’État constitutionnel.

Réuni ce jeudi 20 juin à leur siège à Kipé, en haute banlieue de Conakry, les membres du FNDC ont mis à la disposition de la presse une liste de 15 personnes.
Ce sont :

1- Bourema Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation ;
2- Papa Joly Kourouma, ministre de l’hydraulique et de l’assainissement ;
3- Rachid N’diaye, ministre conseiller à la présidence ;
4- Aboubacar Sylla, ministre des transports ;
5- Albert Damantang Camara, ministre conseiller à la présidence ;
6- Diakaria Koulibaly, Ministre des hydro carbures ;
7- Dr Ibrahima Kourouma, ministre de la ville et de l’aménagement du territoire ;
8- Édouard Niankoye Lamah, ministre de la santé ;
9- Frédéric Loua, ministre des pêches et de l’aquaculture ;
10- Abdoulaye Magassouba, ministre des mines et de la Géologie ;
11- Sékouba Savané, Directeur de la RTG ;
12- Djénè Saran Camara, députée ;
13- Djalikatou Diallo, députée ;
14-Mohamed Lamine Kamissoko, député ;
15- Bany Sangaré, Directeur Général, office guinéen des chargeurs.
« Nous avons estimé que toute personne qui fera la promotion d’un troisième mandat, est une personne hors la loi, est une personne qui est en train de faire la promotion de l’instabilité, est une personne qui menace la paix et la quiétude sociale en Guinée », a déclaré leur porte parole du jour Ibrahima Diallo qui cite les articles 27 et 51 de la constitution. Des articles qui  sont sans équivoque selon lui sur  le nombre et la durée du mandat en Guinée ainsi que l’intangibilité.
« Aujourd’hui, il y a des personnes qui travaillent jour et nuit pour que nous arrivions vers une situation aux conséquences désastreuses pour l’avenir de notre nation.(…). Nous n’allons pas nous asseoir et attendre que ces événements là arrivent. Il est donc important pour nous, d’informer la population et de prendre à témoin la communauté internationale », dira en substance Ibrahima Diallo.
Ces 15 personnalités viennent s’ajouter à la liste de 20 autres personnes, publiée récemment par le FNDC.