Guinée : le FNDC condamne l’agression du domicile de Elhadj Sékhouna Soumah

0
558

On dirait que c’est pour donner plus de solennité à son communiqué condamnant plus tôt les violences enregistrées au domicile du Kountigui de la Basse Côte hier mardi 1er septembre que le Front National pour la défense de la constitution (FNDC) s’est réuni en session extraordinaire dans la soirée de ce mercredi. En tout cas, c’est ce document qui a été lu au sortir ce qui était annoncé comme « une plénière extraordinaire. »

Du moins, c’est une version légèrement améliorée dont le président de l’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme (OGDH), Abdoul Gadiri Diallo, a livré le contenu à la presse. Avec comme seul changement, le bilan des incidents de Tanènè. Il s’agit « d’au moins un blessé par balle et de dégâts matériels importants », déclare-t-il. Lisez plutôt l’intégralité dudit communiqué:

COMMUNIQUE N°129

 »Le FNDC est profondément indigné par l’attaque barbare perpétrée par les services de sécurité au domicile du Kountigui Elhadj Sekhouna Soumah où se réunissaient ce lundi 1er septembre 2020 dans la préfecture de Dubreka, les Sages des 4 régions du pays pour réaffirmer leur opposition au projet de troisième mandat d’Alpha Condé.

Cette violation du domicile de la plus haute notabilité de la Basse Côte par les forces de défense et de sécurité sur ordre d’Alpha Condé est une provocation intolérable.

Le FNDC condamne vigoureusement cette violence gratuite, cette inimitié contre les autorités traditionnelles qui se sont montrées incorruptibles dans la défense des principes démocratiques et ce dans l’intérêt supérieur du peuple de Guinée.

Alpha Condé, arrivé au crépuscule de sa vie, totalement enivré par le pouvoir, devrait avoir honte de s’attaquer à des Sages auprès desquels il aurait dû  trouver une place désormais.

Le FNDC réaffirme son soutien indéfectible à toutes les couches sociopolitiques du pays qui ont dignement choisi la Guinée en refusant noblement les manipulations du dictateur Alpha Condé.

Le FNDC appelle le peuple de Guinée à s’unir contre l’homme Alpha Condé, décidé à créer le chaos dans le pays pour mourir au pouvoir et qui, par conséquent, ne respecte plus ni loi de la République, ni autorité religieuse ou morale.

Aucun Guinéen sensé ne doit rester indifférent à ce qui s’est passé à Dubréka. Il s’agit sans aucun doute du début de la politique de destruction des fondements de l’unité natonale.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!

Conakry, le 02 septembre 2020. »