Guinée : le FNDC maintient la pression et annonce une série de manifs dès le 26 novembre

0
260
FNDC
Réunion du FNDC à Conakry lundi 18 novembre 2019. Photo Thierno Souleymane Diallo/Guineenews.

Le front national de pour la défense de la constitution (FNDC) vient de tenir sa première réunion après sa marche dispersée violemment le jeudi dernier par les forces de défense et de sécurité. Au sortir de cette rencontre, les opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé, annoncent de nouvelles manifestations à partir de cette semaine.

A l’issue de cette plénière qui a pris plus d’une heure, c’est le coordinateur par intérim du FNDC qui a lu le communiqué ayant sanctionné la rencontre. Rendant publique ce document, Oumar Sylla, alias Foniké Manguè fait savoir que « vint-cinq (25) préfectures reparties sur l’ensemble des régions du pays s’apprêtent à manifester au cours de cette semaine ». Il informe également de la marche des femmes du FNDC demain mardi 19 novembre, « pour dénoncer les assassinats de leurs enfants victimes des répressions sanglantes de ces derniers temps ». Précisant que « les femmes de l’extérieur du pays ne sont en marge de la dynamique… » Dans le même communiqué, M. Sylla annonce également pour le jeudi 21 novembre « l’enterrement des dernières victimes de l’expédition punitive orchestrée par les forces de l’ordre dans les quartiers de Conakry et lors de la récente marche funéraires… » Toujours dans le registre des annonces, selon le communiqué, « la coordination du FNDC appelle à son tour à une grande marche pacifique le 26 novembre 2019 à Conakry, sur un itinéraire qui fera l’objet de diffusion… » Des actions qui se situent dans le cadre d’un « nouveau cycle de manifestations » qui se poursuivra jusqu’à l’abandon du « projet de tripatouillage » de la constitution, la libération des responsables et membres du FNDC arrêtés et la mise sur place d’une commission d’enquête internationale pour faire la lumière sur les violations récurrentes des droits de l’homme dénoncées dans le communiqué. A noter la présence à cette rencontre des leaders politiques comme Sidya Touré et Dr Ousmane Kaba, pendant que le chef de file l’opposition Cellou Dalein Diallo était représenté par son vice-président Aliou Condé.