Guinée : le FNDC rejette la nouvelle constitution et les législatives, appelle à de nouvelles élections

0
699

Même après le double scrutin référendaire et législatif du 22 mars et la promulgation de la nouvelle constitution qu’il a tenté d’empêcher jusqu’au bout, le front national pour la défense de la constitution ( FNDC) ne s’avoue pas vaincu.

Dans un mémorandum rendu public ce jeudi 9 avril, le FNDC dénonce un processus qui a fait ‘’47 morts avant et 61 victimes’’ le jour du scrutin, précisant que 50 parmi ces dernières sont tuées à N’Zérékoré, selon bilan provisoire. Dans ce document, ils font aussi l’autopsie de la nouvelle constitution où, selon leurs propres termes, « l’imprescriptibilité des crimes économiques est supprimée », la séparation des pouvoirs et l’indépendance des institutions a pris un sacré coup » ; « les pouvoirs du président de la République sont renforcés au détriment du législatif et du judiciaire.»

Dans ce document de 8 pages, signés de Abdourmane Sano et des principaux leaders politiques de l’opposition, il apparaît que le FNDC a décidé de ne pas reconnaître la nouvelle constitution et le parlement issus du scrutin du 22 mars. Il menace, en outre, de poursuivre le combat jusqu’à l’annulation dudit scrutin.

Lisez le document en cliquant sur le lien suivant : MEMO du FNDC sur la situation socio-politique de la Guinée du 0