Guinée : le lavage auto-motos, l’ultime refuge des jeunes désœuvrés, à Télimélé

décembre 30, 2018 7:45

Nombreux sont des jeunes de Télimélé-centrequi embrassent le lavage des automobiles et des motos. Une activité qui génère de plus en plus de revenus pour eux surtout à la veille de ces fêtes de fin d’année.

Un peu partout dans la ville, au bord des principales artères, ils sont présents, munis des petits groupes électrogènes, des bidons ou cuves remplis d’eau et tous les accessoires nécessaires pour bien accomplir cette prestation.

Mais force est de constater que leur présence est surtout perceptible au niveau de la rivière de Samankou où, à longueur de journée, sous un soleil de plomb et  armés de courage, ils travaillent d’arrache-pied pour se faire des recettes.

Ibrahima Tanou Diallo, un de ces jeunes explique les motivations qui l’ont poussé à embrasser ce job: « moi, je suis un élève, au lieu de rester les bras croisés à la maison, je viens ici quotidiennement pour me faire des recettes. Je dois chercher des habits surtout à l’approche de la fin d’année qui constitue une grande fête pour moi. »

Par ailleurs, Mamadou Yacine Diallo, lui,  estime que les charges familiales l’empêchent de rester à la maison.  Car, il a beaucoup de bouches à nourrir. « Je vis avec mes deux parents et mes jeunes frères et sœurs qui ne comptent que sur moi pour subvenir à leurs besoins vitaux. Pratiquement, je n’ai pas de repos puisque je viens ici à Samankou à 09 heures pour rentrer à 19 heures. On lave une moto à dix mille francs guinéens. Pour les véhicules, le prix varie de vingt mille à trente mille, selon les clients », a-t-il expliqué.