Guinée : le ministre des TP Moustapha Naité sur son bilan à mi-parcours

0
621

Le gouvernement d’Ibrahima Kassory Fofana a eu cent jours. Une ccasion saisie par le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité de conférer avec les journalistes ce mercredi 12 septembre, à Conakry pour parler non seulement de ses réalisations mais aussi les perspectives pour son département. Le conférencier est largement sur son bilan à mi-parcours avant de se livrer aux questions réponses.

Au lendemain de sa prise de fonction, Moustapha Naité a convoqué une retraite de trois jours à Coyah. Pour non seulement pendre contact avec les cadres du département, mais aussi pour fixer les nouvelles orientations. Lisez plutôt un extrait de son oral !

« Avec les cadres, nous avons dit qu’il faut transformer la direction nationale d’entretien routier en direction nationale de  la protection et de l’exploitation routière. Pour cause, personne ne se sent propriétaire des routes (…). La direction nationale des Travaux Publics, qui fait lever beaucoup de fonds, est en voie de devenir la direction nationale en charge des infrastructures routières. Nous nous sommes dit de travailler en synergie avec le ministère de l’Investissement et de Partenariat Public Privé en la transformant en direction nationale d’investissements routiers. Il n’y a aucun pays dans le monde qui construit ses routes à partir du Budget national du développement. Notre mission est de monter des projets, faires des études fiables et chercher des financements. Nous avons pensé aussi à la mise en place un service d’intervention rapide mobile qui va veiller sur toutes nos routes. C’est une manière aussi de prévenir les dégradations », a-t-il expliqué.  

Dans la même logique, le ministre Naité a annoncé que le financement de la route Coyah-Forécariah-Farmoriah est acquis avec la BAD (Banque Africaine de Développement). C’est la même chose pour la route Dabola-Cisséla-Kouroussa, Kissidougou-Guéckédou-Kondébadou financée par la BID (Banque Islamique de Développement).

S’exprimant sur les voiries urbaines, Moustapha Naité a indiqué que le financement de plusieurs kilomètres de routes est acquis. Il s’agit entre autres de 12,6 kilomètres à Dalaba, 12,5 kilomètres à Pita, 15 kilomètres à Labé, 17,5 kilomètres à Siguiri, 12 kilomètres à Beyla, 10 kilomètres à Guéckédou et également 10 kilomètres à Kouroussa. Plus loin, il a fait savoir que le financement de l’agrandissement de la route nationale Coyah-Mamou-Dabola est bouclé.

« Il y a eu beaucoup de ponts qui ont cédé durant ces 100 jours. Il y a notamment le pont de Linsa (Kindia) qui est déjà rétabli.  Celui de Kéréouané va être rapidement bouclé d’ici deux semaines. Les ponts de Kassongna et la passerelle de Gbessia sont déjà bouclés. Il y a eu aussi l’élimination de quelques bourbiers sur les routes nationales qui empêchaient nos populations de circuler. Il y a aussi un vaste programme  d’urgence que nous sommes en train de finaliser. Une équipe qui va sera sur le terrain à partir du 15 septembre et elle fera un mois sur tout le réseau national routier afin de relever le niveau de dégradation avant que lançons une campagne pour la réhabilitation », a-t-il indiqué.