Guinée : le nouveau siège du Parlement coûtera 30 millions de dollars US (député)

juillet 11, 2019 7:28

Depuis l’indépendance, la Guinée peine à construire un siège digne de nom pour abriter l’Assemblée Nationale. C’est une partie du Palais du peuple qui sert de siège à la deuxième institution républicaine du pays. C’est pour justement permettre aux députés guinéens de travailler dans un cadre confortable et commode que la Chine a décidé d’octroyer gratuitement à la Guinée un siège devant abritant l’hémicycle.

C’est dans ce cadre que le président de la commission Aménagement du territoire et des transports à l’Assemblée Nationale et en même temps Point focal pour le suivi du projet de construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale, a effectué ce jeudi 11 juillet une visite de terrain sur le site directionnel de Koloma, devant abriter l’institution. L’honorable Demba Fadiga était accompagné du représentant du Conseiller économique et commercial de l’Ambassadeur de la Chine en Guinée et des représentants d’une entreprise chinoise.

« Avant que notre législature ne commence, on parlait déjà de la construction du siège de l’Assemblée mais le dossier était en désuétude. Mais avec la détermination du président de l’Assemblée Nationale, le dossier a été impulsé et aujourd’hui nous sommes à une phase très avancée. Notre partenaire de la République de Chine a accepté de financer gratuitement la construction du siège de l’Assemblée Nationale et un terrain de 32 264 M² a été attribué par l’Etat guinéen.  Je suis sur le terrain aujourd’hui avec la partie chinoise pour tâter le terrain », a déclaré au micro de Guinéenews le député Demba Fadiga.

L’Assemblée Nationale actuelle compte 114 places, mais selon Honorable Fadiga, le nouveau siège comptera un nombre plus important « parce que la Guinée évolue et nous estimons qu’un jour, on sera porté à un nombre de députés plus important. Donc, dans le procès-verbal élaboré avec la partie chinoise, nous avons prévu une Assemblée qui comportera des bureaux pour 600 employés. Il y aura l’hémicycle pour 200 députés, une salle de banquet pour 400 convives. Bref, il y a aura tout ce que vous pouvez imaginer comme confort. Nous avons même pensé à un hôtel de députés venant de l’extérieur ou de l’intérieur parce que ces derniers sont souvent confrontés à des problèmes de logement à Conakry. Il y aura également un réseau de traitement des eaux usées », a-t-il annoncé.

Parlant du coût, le point focal chargé du suivi du projet, dira que l’enveloppe globale est estimée à trente millions de dollars mais, précise-t-il, ce montant ne concerne pas que l’Assemblée Nationale. « Il concerne également la réalisation du centre culturel chinois qui a été déjà réalisé dans une des universités de Conakry », indiquera le député Fadiga.

Même si tout est gratuit dans cette construction, les travaux peinent à démarrer. A ce jour, aucune date n’a été fixée pour le lancement desdits travaux. Sur la question, Demba Fadiga rassure : « notre préoccupation, c’est de poser la pierre avant la fin de notre législature. Il y a une mission qui viendra ici incessamment pour cela. Aujourd’hui, nous sommes avec les représentants d’une société chinoise pour venir voir concrètement le terrain afin que les choses commencent. »

En outre, le député a déclaré que c’est la Chine qui va procéder à la construction du siège de l’institution avec l’entreprise qu’elle choisira mais qui embauchera les gens localement.