Guinée : Le PM Kassory l’homme de la situation ? Ce qu’en pensent les internautes (Facebook)

septembre 8, 2019 1:34
Alpha Condé vient de renouveler sa confiance totale à son premier ministre Kassory Fofana pour piloter les consultations nationales inclusives avec toutes les forces vives de la nation en vue d’une nouvelle constitution. Les internautes se sont exprimés sur le succès ou non de cette nouvelle mission qui a été confiée au chef du gouvernement sur la page Guineenews officiel !
Abdoulaye Diallo : « Le PM (premier ministre) est responsable du dialogue politique et social  (un mandat que lui confère la constitution). Mais avec Kassory, les résultats (échecs) des dialogues précédents sont éloquents et suffisants. Je souhaite vivement une économie de temps, d’énergies et de ressources en évitant d’en ouvrir un. De surcroît portant sur la volonté de garantir à notre pays une autre présidence à vie. Nous avons la « démocratie » comme mode de gouvernance ? Alors, vivement l’alternance. »
Kabinet Fofana : « Au delà le discours du président imprime de prudence, un petit pan de son discours m’a fait cligner l’œil. C’est le choix délibéré du rédacteur de  n’utiliser le terme « constitution » qu’une seule fois (sauf erreur de ma part) ; mais il a plutôt mobilisé des termes qui renvoient soit à l’idée de la constitution, de la contradiction, de la légitimité. Cela emprime au discours une certaine ambiguïté qui par ailleurs, remet à dos par ce fait les deux camps. Ceci dit, à mon avis, la première difficulté pour la mise en œuvre de la consultation, c’est d’abord le principe même de la démarche, notamment qui ne serait pas partagée par l’opposition au vue des réactions. »
Thierno Bah : « Il n’y a aucun succès possible, l’arbitre ne peut se substituer en joueur. Don Kass (Kassory Fofana) a déjà dit qu’il était pour une nouvelle constitution, alors que le camp d’en face dit niet. Ça risque d’être un dialogue de sourd si jamais ils s’assoient sur la même table. »
Amadou Le Politologue Diallo : « Le PM Kassory étant le garant du dialogue social, sera à la hauteur des attentes de nos concitoyens, j’y crois fermement à son leadership. Je pense bien que le premier objectif du PM c’est comment discuter avec les acteurs pour l’organisation des élections législatives tout en œuvrant à trouver des solutions idoines vis-à-vis du fichier ; et à ce niveau, les acteurs ne refuseront pas les consultations avec le PM. Secundo, en ce qui concerne la nouvelle constitution, je pense bien connaissant que c’est la constitution qui lui confère le plein pouvoir d’être le garant du dialogue social, tout bon démocrate n’ira à l’encontre de cela. Et là où les acteurs sont retissants sur la position du PM, c’est lorsqu’il a dit oui à la nouvelle constitution, mais cela lui revient étant un citoyen et responsable d’un gouvernement ; s’il y a question d’enjeu national, il est tenu et obligé d’exprimer sa position car, il gère une institution politique, sociale et technique. »
Emmanuel Lamine Touré : « Il faut quand même faire usage d’une pédagogie qui introduit officiellement le dialogue et le débat sur la question des opinions…! Il y a eu une intention de museler cet incroyable outil nécessaire pour le fonctionnement de la République…! Cette annonce officielle va peut-être emmener la société civile à un peu se dépolitiser…! Maintenant que le dialogue est officiellement lancé, il va falloir que chacun s’y mette pour faire avancer les lignes…! C’est le procès de la société qui va enfanter une large conscience sur le contrat social qui est la constitution…! »
Lamine Camara : « Ce choix est ridicule ! Kassory pense qu’il peut intimider la nation guinéenne. Les temps ont changé. Cette proposition vient de lui-même, pas du président, mais ce projet est plus fort que lui en se référant sur son passé. Il encourage le président et son gouvernement à un affrontement national. Toutes les bonnes personnes ont prodigué de sages conseils au président et il a compris . Il croît à ses slogans fantaisistes (libère ton esprit) de 2010. Il sera ridiculisé selon les sondages de la population. »
Abdoulaye Nkoya Sylla : « Selon moi, c’est une consultation perdue d’avance, d’autant plus que le PM a déjà pris position sur la question de la modification ou d’une nouvelle constitution ; les forces vives de la nation n’ont aucune confiance en Kassory Fofana. De mon point de vue, le médiateur de la République est mieux placé pour mener cette consultation. »
Tidiane Bappé Bah : « Cette confiance renouvelée au premier ministre pour piloter les consultations nationale va engendrer des conséquences sur les plans économique et social, car il utilisera les biens publics pour convaincre les réfractaires et ceux qui sont contre cette modification vont tenter de l’empêcher ; cela risque de dégénérer et entraîner un chaos, c’est quelque chose que nous ne souhaitons pas pour la Guinée. Que Dieu nous protège et protège la Guinée. »
Fodé Aly Kouyaté : « Honnêtement, avec ce que Kassory a fait étant ministre du budget du président Lansana Conté, tu crois que les gens lui font confiances ? »
Amadou Bambaya Diallo : « A mon avis, c’est une peine perdue d’autant plus que c’etait dans ses prérogatives d’engager un dialogue participatif au sein des acteurs politiques et la société civile. Don Kass aura du mal connaissant déjà qu’il n’a plus la crédibilité au sein de la classe politique de par la non application et le non respect des précédents accords. »
Note de la rédaction 

Votre avis compte. Soyez des acteurs des infos que vous consommez en vous exprimant librement sur les sujets concernant l’avenir de la nation guinéenne. Vous aussi pourriez avoir la chance d’être publié sur le site de votre quotidien électronique. Il suffit d’aimer sa page Facebook en participant aux débats via le lien suivant : Guineenews officiel !