Guinée : Le président du PADES s’attaque vertement aux « caméléons » en politique

0
672

Dr Ousmane Kaba, le président du parti PADES, n’a pas été tendre ce vendredi vis-à-vis de ces pairs des différentes formations politiques qui changent de veste au gré de leurs intérêts. Il s’est attaqué à ces derniers au cours d’une conférence de presse qu’il a animée au sein de son université.

 « Tout est faisable en Guinée.  Moi, je suis frappé par le manque d’éthique et de morale de beaucoup de responsables. Quand on voit la transhumance de certains politiques : de l’opposition à la mouvance, de la mouvance à l’opposition, il y a de quoi s’interroger sur la moralité des hommes politiques [guinéens]. Ils prennent une position aujourd’hui selon leurs intérêts et le lendemain, ils changent complètement de position et défendent ces différentes positions avec la même vigueur. Alors, c’est vraiment dommage parce que c’est ce qui fait que notre jeunesse n’arrive même plus à croire à la politique et aux hommes politiques.

S’il y a donc quelque chose que je déplore en Guinée, c’est le manque de valeurs et l’inconstance des hommes politiques. Ce qui fait que les jeunes ont l’impression qu’il n’y a pas de repères. Il faut que les gens de bonne volonté continuent à se battre pour montrer qu’on peut croire à des valeurs et que la constance est une vertu en politique et que l’on suit un idéal, des valeurs, et qu’on n’est pas prêt à faire n’importe quoi du jour au lendemain.

Ça ne peut pas continuer comme ça où chacun retourne sa veste selon ses propres avantages. Il faut que les Hommes sachent qu’il y a des valeurs et qu’il faut se battre pour ces valeurs quelle que soit que l’issue de la bataille, c’est la seule façon de rendre un pays un peu moral. Tout le monde ne peut pas être vendu en politique », fustige Dr Ousmane Kaba qui, l’on se rappelle, était dans la mouvance politique avant de rejoindre l’opposition.

Par ailleurs, il a déclaré devant les médias, de ne plus jamais retourner à la mouvance quelles que soient les propositions qui lui seront faites.