Guinée : le religieux Sény Facinet Sylla favorable à une transition

0
240

El hadj Sény Facinet Sylla, ancien secrétaire général adjoint des Affaires Religieuses et chef d’entreprises  était l’invité spécial ce mardi 15 septembre de votre quotidien Guineenews sur sa page www.facebook.com/GuineenewsBoubahcom.

El hadj Sény Facinet Sylla dont la force de conviction n’a nulle autre pareille, a mis cette opportunité à profit pour donner sa position face à l’actualité sociopolitique du pays. Dans cet entretien, il a déclaré sans ambages être favorable à une transition en Guinée. Lisez cet extrait de son intervention !

«Un régime démocratique n’exclut pas la transition lorsque la démocratie est blessée et elle ne marche pas sur ses deux pieds. Mon intime conviction aujourd’hui est que  la Guinée n’a pas besoin d’élection. Elle a plutôt besoin d’une transition. Il y a trop de problèmes à régler, les conditions basiques  d’une véritable élection ne sont pas réunies. Malheureusement,  ce n’est pas mon opinion qui passe. Nous partons probablement à l’élection le 18 octobre 2020. Quand le fichier électoral est décrié de la façon dont il est chez nous, lorsque l’organe de gestion de l’élection est décrié comme il est le cas en Guinée, lorsque l’organe judiciaire qui supervise l’élection est décrié comme tel est le cas en Guinée, je me dis que ces fondamentaux n’étant pas en règle, il n’est pas question qu’on parte à l’élection (…). Hier la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a publié ses statistiques. Vous avez vu le tollé que cela a produit. Une petite préfecture à Mandiana a eu une croissance de 142%, comment voulez-vous avec des trucs de ce genre que les résultats soient respectés. Je considère une élection comme un instrument démocratique de sanction de ceux qui sont en train de nous diriger. Sanctionnés positivement ceux que nous croyons être bons et sanctionnés négativement ceux que nous croyons avoir trahi nos consciences (…). Est-ce qu’une élection doit provoquer l’instabilité  d’un pays ? Est-ce qu’une élection doit nous amener à des pertes en vies humaines et des biens matériels ? C’est pourquoi moi je demande une certaine condition avant d’aller à l’élection et je le  maintien», a-t-il expliqué.