Guinée : le RPG, parti au pouvoir dénonce une « collusion entre le FNDC et certains militaires »

0
444

C’est le député Mohamed Lamine Kamissoko qui a présidé de samedi 15 juin l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel à Gbessia, a-t-on constaté sur place.

Devant les militants, le député Mohamed Lamine Kamissoko se dit étonné du fait que le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) liste des personnalités du pays.

« Au même moment, le FNDC continue l’installation de ses structures sur toute l’étendue du territoire national. Ils sont en intelligence avec des groupes de criminels, de bandits pour s’attaquer aux biens des gens dans le but de provoquer un climat de panique et de violences dans tout le pays. Ils sont de mèche avec certaines composantes des forces armées pour que demain, quand il y a des troubles généralisés, ces groupes de militaires se lèvent pour prendre le pouvoir. C’est ce que veut le FNDC. Dans un pays démocratique comme la Guinée, qui peut accepter que des groupes de criminels s’organisent. Le FNDC veut provoquer des situations de trouble dans le pays dans l’avenir. Mais, c’est ce FNDC qui en partira et le peuple de Guinée dira oui à la nouvelle Constitution », a-t-il dénoncé.

D’après M. Kamissoko, à côté de l’immense manifestation en faveur de la nouvelle Constitution, il y a quelques personnes qui se disent leaders de l’opposition et quelques groupes de personnes qui se disent aussi société civile ou forces sociales qui veulent contredire les principes fondamentaux de la démocratie.

« Je ne connais pas le processus de création de Front National pour la Défense de la Constitution (…). Ils ont fait à quel dessein pour identifier les membres du gouvernement et leurs biens.  Un groupe d’hommes qui se permet de passer à des actions de ce genre, cela suppose la violence », a-t-il fustigé.