Guinée: le vaccin anti méningite A inscrit dans le Programme élargi de vaccination systématique

0
357

Ce vendredi 26 mars 2021, le siège de l’état-civil de Matoto a servi de cadre pour l’introduction du vaccin contre la méningite A dans le Programme élargi de vaccination systématique en Guinée (PEV). C’était en présence des autorités communales, des chefs de quartiers, des leaders religieux, des partenaires au développement, ainsi que des autorités du ministère de la Santé.

Dans son discours de bienvenue, le maire de Matoto s’est réjoui du choix porté sur sa sphère administrative pour abriter le lancement de cette grande opération. Ce qui, de l’avis de Mamadouba Toss Camara, traduit l’attention que le gouvernement et le président de la République accordent à la vie et au devenir des citoyens guinéens.

Rappelant la gravité et le caractère contagieux de la méningite, il dira que ceux-ci interpellent tous et chacun. « C’est donc un défi que la Guinée doit relever. Nous formulons des plaidoyers auprès des décideurs et des leaders religieux pour obtenir leur engagement et leur implication effective pour la réussite de cette activité. J’invite tous les chefs de quartiers, les chefs de centres, les agents vaccinations à redoubler d’effort pour atteindre les cibles », a lancé le maire de Matoto.

De son côté, Dr Sékou Solano a, au nom du représentant de l’OMS, salué le leadership du ministère de la Santé non sans louer les efforts des partenaires techniques et financiers dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique du PEV.

Selon lui, l’introduction de ce nouveau vaccin contre la méningite A dans le Programme élargi de vaccination systématique est une composante essentielle de ce plan stratégique dans la perspective de l’atteinte de l’objectif pour le développement durable relatif à la santé et au bien-être des populations.

C’est le chef de Cabinet du ministère de la Santé qui a officié la cérémonie d’introduction du vaccin. Après avoir exposé sur la nécessité d’introduire ce vaccin, M. Yaghouba Barry dira que pour être performant, chaque district sanitaire doit avoir une couverture vaccinale du Men A d’au moins 70% d’ici à la fin de l’année.

« Cet engagement constitue un contrat d’objectif entre le ministère de la Santé et les districts sanitaires. Ainsi, toutes les personnes ressources sont vivement invitées à soutenir le département de la Santé pour la réussite effective de cette introduction en faveur de nos enfants. On ne pourra inverser le cycle actuel des épidémies liées aux maladies évitables par la vaccination qu’à travers la relance de la vaccination systématique », a expliqué le représentant du ministre de la Santé,  le Médecin Général Rémi Lamah.

« A cet effet, poursuivra M. Barry, il est demandé aux responsables des districts et des régions sanitaires de mettre tout en œuvre  pour atteindre cet objectif. Par la même occasion, invite est faite aux partenaires techniques et financiers afin qu’ils soutiennent cette dynamique à travers la Coordination nationale du PEV ».

Malgré les progrès significatifs enregistrés dans la lutte contre la méningite au cours des 20 dernières années, cette maladie reste encore un défi majeur de santé publique à l’échelle mondiale. Chaque année, l’OMS dénombre 1,2 million de cas de méningite bactérienne à travers le monde,  avec 300.000 décès.

Selon l’OMS, cette introduction du vaccin Men A dans le PEV de routine constitue une étape importante vers la réduction des taux de maladies et de décès liés à la méningite. Elle pourrait contribuer à un meilleur contrôle de la méningite en Guinée. Ledit vaccin vise essentiellement les enfants âgés de neuf à quinze mois, représentant 3,8% de la population totale, soit un effectif de 452.146 enfants éligibles dans les 38 districts sanitaires que compte le pays.