Guinée : l’entreprenariat femme au centre d’un atelier à Conakry

septembre 5, 2018 11:30
0

Ce samedi, 25 aout 2018, une cinquantaine de femmes venues des différents secteurs, étaient à l’école de formation sur l’entreprenariat. C’est une initiative de l’ONG initiative femme de Guinée. « Femme face aux défis de l’entreprenariat en Guinée », est le thème de cet atelier d’un seul jour. La rencontre qui s’est déroulée dans un réceptif hôtelier de la capitale, a été présidée par madame le ministre de l’action sociale.

Permettre aux femmes de tout genre de créer leur propre entreprise afin qu’elles se prennent en charge, c’est l’objectif visé par les organisatrices, comme explique la présidente Madame TOURE Fatoumata CAMARA.

« Nous nous sommes réunies aujourd’hui pour échanger  et en même temps pour créer des contacts avec certaines femmes,  pour qu’on puisse continuer la formation jusqu’à l’aboutissement de leur autonomisation ».

Elle ajoute : « une femme épanouie, est une femme indépendante. Vu aujourd’hui que notre pays est en voie de développement, notre réussite, c’est l’autonomisation de la femme,  et l’autonomisation de la femme ne peut pas se faire sans la femme. Donc, c’est pourquoi nous nous sommes réunies pour qu’on puisse discuter de nos problèmes et des avantages de l’entrepreneuriat. Montrer  aussi que la femme ne doit pas attendre le décret ou des postes dans les départements ministériels. On peut se donner les mains en créant des entreprises et essayer de développer  ces entreprises », a réitéré  la présidente de l’ONG initiative femmes de Guinée.

Présente à la cérémonie,  Madame Djenab CAMARA, cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, est considérée comme la femme modèle. Elle  a fait des recommandations aux femmes participantes.

« Vous savez tous qu’on dit souvent ce que la femme veut, Dieu le veut. Mais, Dieu le voudra si les femmes se donnent les mains et se donner les mains,  ne s’agit pas d’échanger les habits ou de se donner de l’argent. Il faut échanger le savoir, les connaissances et les expériences.

Elle continue, aujourd’hui, je suis très contente d’être parmi ces braves femmes. Une brave femme, n’est  pas une femme qui a étudié ou  qui a des grands diplômes. Une brave femme,  est une femme qui a le cœur de pouvoir aider sa famille, sa communauté, mais aussi les autres femmes. Les femmes doivent avoir la volonté de poursuivre leurs rêves. Tout est possible, et il ne faut jamais se sous-estimer. Lorsqu’on veut atteindre ses objectifs, rien n’est impossible. Il faut beaucoup du courage, il faut beaucoup de volonté, parce qu’il y a des situations qui sont difficiles. Seul Dieu qui peut nous grandir et peut nous en sortir. Donc, c’est ce message que je veux passer aux femmes, que rien n’est impossible et sans elles, ce pays ne peut pas se développer », conseille madame le chef de cabinet.

Pour sa part, Madame le ministre de l’Action sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Hadja Mariame SYLLA, s’est réjouie  de l’initiative femme de Guinée.

« D’abord, je commencerai par saluer l’initiative d’une ONG dirigée par madame TOURE Fatoumata CAMARA. Elle a vu des expériences qu’elle souhaiterait développer ici. Il s’agit de l’entreprenariat féminin et il n’est pas dit forcément qu’on aille à l’école, qu’on soit sur le banc pour être entrepreneur. Elle a réuni des femmes venant de plusieurs bords pour qu’elles puissent échanger entre elles, et expliquer comment elles sont arrivées à ce statut d’entrepreneur. Donc, c’est ça que nous avons vécu. Elles ont placé sous la présidence d’honneur de mon ministère. Là, je salue vraiment l’initiative et j’appelle toutes les autres femmes de faire autant, pour que les femmes se donnent les mains pour lutter contre la pauvreté. Et cela passera obligatoirement par les échanges entre les femmes », ajoute-t-elle.

Après sa première activité, l’ONG Initiative femmes de Guinée était le vendredi dernier à Fria, pour l’installation de son antenne. Et la prochaine étape sera la ville de Boffa.

Mamadou Lamine KABA