Guinée : les diplômes des médecins sortis de Gamal pas reconnus par le CAMES (Dr Ousmane Kaba)

0
1361

La formation donnée à la faculté de médecine de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry d’où sortent beaucoup de médecins et autres cadres guinéens et étrangers manquerait de qualité.

Selon Dr Ousmane Kaba, elle ne serait d’ailleurs par reconnue par le CAMES (conseil africain et Malgache pour l’enseignement Supérieur), contrairement à la formation livrée par l’université Kofi Annan.

C’est une révélation faite dans l’émission « Sans Concession » de votre quotidien électronique Guineenews, le mardi 11 août dernier. Parlant de l’université Kofi Annan dont il est le fondateur, le président du parti des démocrates pour l’espoir (PADES) déclare cecie : « … Nous avons par exemple l’accréditation du CAMES, en ce qui concerne la formation des médecins. »

Jusque-là ça va, mais ce n’est pas tout. Dans la même lancée, Dr Ousmane Kaba ajoute : « (…) c’est la formation ici qui est reconnue à l’internationale. » Précisant que l’Etat a une faculté de médecine de plus de trente (30) ans, mais qui n’est pas reconnue parce que la qualité n’est pas bonne. »

Pour rappel, selon des informations recueillies sur Wikipédia, le conseil africain et Malgache pour l’enseignement Supérieur (CAMES), « a été créé par les chefs d’État de l’Organisation commune africaine et malgache (OCAM) à la suite de la Conférence de Niamey de 1968. » « La convention portant statut et organisation du CAMES fut signée le 26 avril 1972 à Lomé2 »

Et parmi les missions de l’institution, il y a le fait de « préparer les projets de conventions entre les États concernés dans les domaines de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et contribuer à l’application de ces conventions » et « coordonner les systèmes d’Enseignement Supérieur et de la Recherche afin d’harmoniser les programmes et les niveaux de recrutement dans les différents établissements des pays membres. »

Nous y reviendrons.