Guinée : les incidents ayant émaillé les obsèques des militants du FNDC ont fait un mort (UFDG)

0
580

Huit jeunes tués lors des dernières manifestations du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ont été inhumés vendredi 6 décembre à Bambéto. Des échauffourées ont été enregistrées au cours de ces obsèques. La vice-présidente de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Hadja Maïmouna Diallo, a annoncé un cas de mort à l’occasion de ces émeutes.

Un jeune élève de 24 ans aurait été blessé vendredi, a succombé de ses blessures ce samedi matin.

« Après l’enterrement, les forces de défense et de sécurité n’ont pas dérogé à leur règle. Donc, ces agents de maintien d’ordre sont entrés encore dans les quartiers, ils ont blessé des enfants. Malheureusement, un enfant du nom Mamadou Saïdou Diallo, 24 ans, élève en Terminale Sciences Mathématiques, a succombé de ses blessures ce matin. C’est juste pour vous dire que nous les femmes nous ne pouvons pas nous assoir. Il faut qu’on continue le combat », a fait savoir Hadja Maïmouna Diallo.

Plus loin, elle a annoncé une marche des femmes du FNDC le jeudi 12 décembre 2019 de Hamdallaye à l’Esplanade du stade du 28 septembre. Une manière pour ces femmes d’exiger une énième fois l’arrêt des assassinats des jeunes, mais aussi réclamer justice pour les victimes.