Guinée : l’UFR décidée d’en finir les fraudes dont elle est victime dans les élections

0
1237

Depuis la présidentielle de 2010 organisée sous la transition menée par le général Sékouba Konaté, en passant par les législatives de 2013 suivies de la présidentielle de 2015 et des communales de 2018, l’Union ded forces républicaines ne cesse de crier à la triche au lors des consultations électorales.

Une situation que le parti dirigé par l’ancien Premier ministre Sidya Touré veut inverser désormais. C’est du moins la volonté qu’a affichée son Vice-président à la faveur de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Ufr ce samedi 23 février 2019.

« On a banni l’expression vol de notre vocabulaire. Pour nous, le mot vol n’existe plus. Parce que partout où on tentera de le faire, nous allons finir là-bas. Car, on ne vole qu’une personne qui n’inspire pas confiance. Sinon, la Banque centrale est là. Et tout le monde sait que c’est là que se trouve déposé l’argent du contribuable. Alors, pourquoi on ne vole pas là-bas? », a interrogé l’honorable Ibrahima Bangoura tout en répondant en soussou que c’est parce que cette institution revêt de l’importance et de la confiance aux yeux de ceux qui prônent le vol.