Guinée : L’Union des Forces Républicaines prône le renforcement de l’unité nationale

août 5, 2018 11:54
0

Les responsables de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré entendent continuer à œuvrer pour le renforcement de l’unité nationale dans le pays. C’est du moins ce qu’ils ont fait savoir à l’assemblée générale du parti tenue, samedi 04 août, dans la commune de Matam.

Les députés Saikou Yaya Barry et Aissata Daffé se sont relayés pour inviter les Guinéens à s’accepter pour bâtir une Guinée nouvelle et prospère.

D’entrée de jeu, les responsables de l’UFR ont réitéré leur position quant à leur opposition à la décision du ministre de l’Administration du Territoire d’installer les exécutifs communaux dans les circonscriptions non conflictuelles. « L’installation des exécutifs des communes continue à retarder. Nous ne sommes pas d’accord avec la mauvaise communication du ministre de l’administration du territoire pour dire qu’on va installer les 330 exécutifs communaux. Et nous avons dit qu’il faut installer les 342 exécutifs communaux. Il faut trouver la formule qui amène tout le monde à un consensus en installant les 342 exécutifs communaux en même temps. C’est la position de l’UFR », a déclaré Saikou Yaya Barry.

Le député est revenu si l’importance des exécutifs communaux dont l’installation pourrait permettre, dit-il, à ces responsables d’élaborer des plans de développement des communes.

L’autre sujet largement abordé, c’est le renforcement de l’unité nationale pour lequel l’UFR entend œuvrer pour la paix et le développement durable dans le pays. « Le renforcement de l’unité nationale c’est important d’en parler parce que l’UFR a ce souci depuis très longtemps. Nous avons le souci de faire en sorte que les Guinéens se retrouvent ensemble et parlent d’une même voix, dans la compétition. Mais en faisant en sorte que les valeurs soient devant. Et c’est cela la compétence et la qualité des hommes. C’est la promotion de cette unité nationale que nous faisons à l’UFR. Nous sommes rentrés en politique, nous avons créé des structures comme le Cercle intellectuel des diplômés et élèves républicains où nous avons formé des jeunes pour les amener à comprendre la politique et comprendre les communications qu’il faut faire en faisant en sorte que les Guinéens soient ensemble pour parler de l’unité nationale. Ces étudiants ont fini, nous avons créé le cercle intellectuel des républicains où des jeunes sortis des universités ont été formés à la quête de leur premier emploi pour comprendre comment se côtoyer parce que nous sommes en manque », a rappelé Saikou Yaya Barry.

 Le député a fait cas des exemples sous la première République où, dit-il, l’internant à l’université et les 18 mois de formation permettaient aux Guinéens de se côtoyer, de devenir de vrais amis qui travaillent ensemble pour bâtir une Guinée nouvelle.

 Pour les responsables de l’UFR, il ne sert à rien de se retrancher derrière son ethnie ou sa région d’où ils invitent chaque Guinéen à contribuer au renforcement de l’unité nationale sans laquelle le pays ne peut aller de l’avant.