Guinée-Mission d’observation: la Cedeao déploiera plus d’une centaine d’observateurs

0
371

A deux jours de la tenue du scrutin présidentiel en Guinée, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a entrepris ce vendredi 16 octobre le déploiement de plus de cent observateurs et 16 experts à long terme.

Dans son allocution de circonstance, le commissaire de la commission des Affaires politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO, le général Francis Béhanzin a vivement remercié l’ancien Premier ministre Cap-verdien, José Maria Peres d’avoir accepté de conduire la mission de la CEDEAO composée de plus de cent observateurs et 16 experts à long terme.

« Le 18 octobre 2020, toutes les guinéennes et tous les guinéens sont appelés à se présenter aux urnes. A cette occasion, le monde entier aura les yeux tournés vers ce pays afin de savoir l’issue du scrutin que le tout monde entier souhaite libre, transparent et paisible, qui consacrera l’élection du prochain président de la République de Guinée… », a-t-il déclaré.

Prenant la parole, le chef de mission des observateurs de la CEDEAO, M. José Maria Peres a affirmé que c’est un devoir de responsabilité pour lui d’accepter cette noble mission pour la consolidation de la paix en Guinée.

« Nous sommes venus des différents pays membres de la CEDEAO pour apporter notre pierre à l’édifice. C’est-à-dire, donner le meilleur de nous-mêmes, de façon objective au déroulement de l’élection présidentielle. Nul n’ignore les enjeux de ce scrutin et les efforts sont consentis à tous les niveaux. Nous espérons réussir notre mission, celle de rassurer que cette élection soit transparente, libre et inclusive tout en respectant les standards de la CEDEAO en la matière. Si tel est le cas, que chaque candidat acceptera le verdict des urnes, il n’y aura ni vainqueur, ni vaincu mais un seul gagnant, le peuple de Guinée », a-t-il lancé.

Poursuivant, il a rappelé que la CEDEAO souhaite que les observateurs qu’elle a choisis se mettent effectivement au service de la communauté en observant toutes les phases du processus électoral jusqu’à la lecture de la déclaration préliminaire sur la base d’un rapport sur le déroulement du processus.

« Pendant cette mission, vous devez respecter scrupuleusement les conseils sécuritaires sanitaires », a-t-il conseillé.

Lire vidéo: