Guinée-Pharmacie : vers la réduction des sociétés grossistes à trois?

0
536

À Conakry, les acteurs du secteur de la pharmacie travaillent depuis le début de la semaine sur une possible limitation des sociétés grossistes à seulement trois, a appris Guineenews. Jusqu’ici, la Guinée compte 106 sociétés grossistes. Une pluralité critiquée par les pharmaciens qui ont souvent dénoncé le non-respect des normes de création.

Lundi 20 mai, le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a rencontré le syndicat des pharmaciens et l’ordre des pharmaciens de Guinée sur la  floraison des sociétés grossistes et d’autres questions qui assaillent le secteur pharmaceutique du pays. Avec cette rencontre à laquelle a pris part le cabinet du ministère de la Santé, le Premier ministre a peut être évité au pays une nouvelle grève des pharmaciens. Le 15 mai dernier, Dr Manizé Kolié, secrétaire général du syndicat des pharmaciens, avait annoncé une grève des pharmaciens pour réclamer entre autres la réduction du nombre des sociétés grossistes à trois. « La rencontre a été très profonde, très instructive… Nous sommes satisfaits des résultats qui présagent que la Guinée va être bientôt un exemple dans la sous-région, je crois que même une école », a dit Dr Manizé Kolié au sortir de la rencontre de lundi avec le Premier ministre.

Au cours de cette rencontre, le ministère de la Santé s’était engagé à mettre en place une commission nationale d’évaluation et  de révision des agréments des sociétés grossistes. C’est cette commission qui va définir les critères de sélection des trois sociétés grossistes. La commission devra également être rigoureuse sur le délai de livraison des produits pharmaceutiques aux pharmacies et officines. « Lorsqu’on doit passer de 100 à trois, il faut prendre un certain  nombre de précautions », estime Dr Sékou Condé, secrétaire général du ministère de la Santé.